Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LEVENGEURMASQUE
levengeurmasque

Politiquement incorrect

Cheminot en colére de la politique libérale en France et ailleurs.

Des articles intéressants trouvés sur la toile, je n'ai aucune prétention journalistique, je laisse ça a ceux qui savent le faire.

Ah oui j'allais oublier, j'aime pas l'UMP et les ultra-libéraux.

"Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît." Michel Audiard

@

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- LES PREDATEURS DANS LE MONDE
- COUP DE BOULE
- UE, MEDIA, MEDEF
- POLITIQUE A LA FRANCAISE
- VIDEOS ET PHOTOS EN VRAC

5 DERNIERS ARTICLES
- Comment comprendre les agissements de certains
- vidéo pour les voyageurs
- Proglio (les copains et les coquins))
- Blog de Jacques (liens)
- Grippe A : Effets indésirables violents
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- Voyage de Sarko au Mexique, un cadeau empoisonné
- Comment comprendre les agissements de certains
- Au fait, combien gagne un sénateur ?
- Proglio (les copains et les coquins))
- vidéo pour les voyageurs
- le début de l’effondrement de "l’Empire américain"
- Rappel du cout de la guerre en Irak
- L'EXPLICATION
- Grippe A : Effets indésirables violents
- Blog de Jacques (liens)

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01
02030405060708
09101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
<< Juillet >>

BLOGS FAVORIS
1.Sud-rail-cerbere
2.Las-ocas-cerbere
3.Archive-sergio-rosem
Ajouter levengeurmasque à vos favoris

LIENS FAVORIS
- denver limousine
- denver limo
- denver limousine
- streaming vf
- one piece streaming
 UMP, parti de l’argent Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Marianne révèle 20 milliards de cadeaux au CAC40 et aux fonds spéculatifs

par Olivier Bonnet

La crise par ci, la crise par là. Vous comprenez, c’est pas nous, c’est la crise. Et les caisses sont vides. Donc il faut continuer à supprimer des postes de fonctionnaires et ainsi accélérer la casse du service public. Instaurer une santé à deux vitesses, avec de plus en plus de démunis exclus des soins. Précariser les salariés pour le plus grand bénéfice du Medef. Aider massivement les banques sans surtout prendre les commandes au sein de leur Conseil d’administration, ni taxer les bénéfices juteux que l’assistance respiratoire de l’Etat a permis. Le grand classique du libéralisme : privatiser les bénéfices, étatiser les pertes. C’est la crise, nous serine-t-on, mais c’est in fine pour justifier la poursuite de la politique exactement appliquée par l’UMP avant ladite crise, qui n’a donc logiquement rien à y voir, si ce n’est restreindre les marges et fournir un effet d’aubaine (voir La stratégie du choc, Naomi Klein). Revenons ainsi à l’argument des caisses qui seraient vides. La première fois que nos gouvernants ont osé l’argument date de bien avant l’explosion de la bulle financière. C’était trois mois à peine après l’avènement de l’agité de l’Elysée que le Premier ministre Français Fillon s’affirmait "à la tête dun Etat qui est en situation de faillite financière" (lire Ah les hypocrites !, septembre 2007). On a vu ensuite que, finalement, lorsque les banques ou les entreprises du secteur automobile en ont besoin, on trouve l’argent. Mais on continue néanmoins, imperturbable, à expliquer ses politiques antisociales en ressassant que les caisses sont vides. Taxer les indemnités des accidentés du travail ? Ca va rapporter 150 millions. Prélevés dans la poche des malheureuses victimes, qui souffrent déjà dans leur chair, handicapées ou mutilées pour certaines, couvsituation dont la responsabilité incombe à leur employeur. On ne laisse aux démunis que des miettes, on lamine les classes moyennes mais les milieux d’affaires, l’oligarchie n’ont jamais été chouchoutés avec davantage d’obscénité : l’UMP est bien le parti de l’argent, l’Union pour une Minorité de Privilégiés. 150 millions extorqués sur les indemnités des accidentés du travail, c’est bon à prendre. Mais combien a coûté le cadeau fait aux entreprises du CAC40 et aux fonds d’investissements LBO, que Marianne révèle en exclusivité dans son numéro du 14 novembre dernier ? 20 milliards ! L’affaire ne sort qu’aujourd’hui mais elle remonte à l’époque où Sarkozy est ministre des Finances : "Il n’y est pas resté très longtemps, entre mars et novembre 2004. Mais suffisamment pour concocter un formidable cadeau fiscal qui a profité abondamment aux grands groupes et aux fonds LBO. En deux ans, le dispositif qu’il a mis au point - et que Jean-François Copé, secrétaire d’Etat au budget a finalisé - leur a fait économiser la bagatelle de 20 milliards d’euros : en gros, toute plus-value sur la revente de filiales ou de participations (à condition que la détention de cette filiale ou de ces participations excède les deux ans) est totalement exemptée d’impôt. Au total, 6200 sociétés ont profité de cet avantage dont quelques unes ont réalisé d’importantes plus-values". L’hebdomadaire donne des exemples : "Danone a encaissé, selon nos estimations, 3,1 milliards de plus-values nettes et a pu garder pour elle et ses actionnaires le demi-milliard d’impôt qu’elle aurait dû payer sans l’existence de cette superniche fiscale. Idem pour Suez. La firme de Gérard Mestrallet, en pleine réorganisation à l’occasion de sa fusion avec GDF, a dégagé 5,6 milliards de plus-values et donc économisé près de 1 milliard d’euros d’impôts." Outre les entreprises du CAC40, les grands bénéficiaires sont les fonds LBO, dont l’activité consiste à racheter des entreprises en finançant ses acquisitions par l’endettement, puis à les revendre, puis à en racheter... "Dans son dernier rapport, le Conseil des prélèvements obligatoires explique que les fonds LBO obtiennent un rendement moyen de 15,5 % entre l’achat et la revente d’une société, précise Marianne. Ces 15,5 % sont désormais nets d’impôt avec le nouveau dispositif de cessions des participations long terme. Voilà donc une activité ultraspéculative que l’Etat a décidé de favoriser par le déploiement d’un dispositif fiscal aussi coûteux socialement et budgétairement qu’avantageux pour les fonds qui en bénéficient." Mais depuis, Sarkozy a décidé de moraliser le capitalisme. Pourtant, cette niche fiscale sévit toujours. Prière de ne pas rire.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 05-12-2009 à 14h43

 « Article précédant Retour à l'accueil du blog Article suivant »

 Articles dans la même catégorie
- Comment comprendre les agissements de certains

- vidéo pour les voyageurs

- Proglio (les copains et les coquins))

- Blog de Jacques (liens)

- Grippe A : Effets indésirables violents

- pour xavier betrand, 2h30+2h30=4heures

- Bande de nuls (encore une bouffonnerie de plus)

- Parodie du clip UMP (lip daube)




SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 16-04-2006 à 08h39 | Mis à jour le 02-05-2010 à 02h38 | Note : 8.26/10