Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LEVENGEURMASQUE
levengeurmasque

Politiquement incorrect

Cheminot en colére de la politique libérale en France et ailleurs.

Des articles intéressants trouvés sur la toile, je n'ai aucune prétention journalistique, je laisse ça a ceux qui savent le faire.

Ah oui j'allais oublier, j'aime pas l'UMP et les ultra-libéraux.

"Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît." Michel Audiard

@

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- LES PREDATEURS DANS LE MONDE
- COUP DE BOULE
- UE, MEDIA, MEDEF
- POLITIQUE A LA FRANCAISE
- VIDEOS ET PHOTOS EN VRAC

5 DERNIERS ARTICLES
- Comment comprendre les agissements de certains
- vidéo pour les voyageurs
- Proglio (les copains et les coquins))
- Blog de Jacques (liens)
- Grippe A : Effets indésirables violents
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- Voyage de Sarko au Mexique, un cadeau empoisonné
- Comment comprendre les agissements de certains
- Au fait, combien gagne un sénateur ?
- Proglio (les copains et les coquins))
- vidéo pour les voyageurs
- le début de l’effondrement de "l’Empire américain"
- Rappel du cout de la guerre en Irak
- L'EXPLICATION
- Grippe A : Effets indésirables violents
- Blog de Jacques (liens)

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01020304050607
08091011121314
15161718192021
22232425262728
293031
<< Mai >>

BLOGS FAVORIS
1.Sud-rail-cerbere
2.Las-ocas-cerbere
3.Archive-sergio-rosem
Ajouter levengeurmasque à vos favoris

LIENS FAVORIS
- denver limousine
- denver limo
- denver limousine
- streaming vf
- one piece streaming
 Au fait, combien gagne un sénateur ? Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 



A
lors que les élections sénatoriales approchent, deux journalistes, Robert Colonna d'Istria et Yvan Stefanovitch publient : Le Sénat : Enquête sur les super-privilégiés de la République, aux éditions du Rocher. Les auteurs font un constat : l'Assemblée nationale a toujours le dernier mot sur les décisions législatives tandis que le Sénat se contente de les accepter… Pourtant, si son rôle est minime, selon les journalistes, les sénateurs ainsi que leurs collaborateurs, jouissent de nombreux privilèges.

Pour commencer, un sénateur coûte près d'un million d'euros aux contribuables (un député, 950 000 euros…) ce qui revient à 330 millions d'euros par an pour le budget du Sénat ! Si les sénateurs ne touchent que 5 400 euros net par mois, ils ont droit à de nombreuses indemnités et privilèges de tout ordre. Ainsi, ils perçoivent une « indemnité de résidence » de 160 euros, une « indemnité représentative de frais de mandat » de 610 euros qui leur permettent de payer des collaborateurs notamment.

Mais ce n'est pas tout. Les sénateurs peuvent bénéficier encore de nombreux privilèges : ils ont droit d'emprunter gratuitement les taxis dans Paris et sa périphérie, ils peuvent dépenser jusqu'à 4,8 millions d'euros par an de « frais postaux et communications », ils ont un accès gratuit au réseau SNCF. Enfin, ils ont droit à des prêts au logement tout à fait exceptionnels s'élevant à 2% pour un montant de 75 000 euros, remboursables sur 18 ans.

Le véritable problème de ces « super-privilégiés » qui peuvent circuler à travers la France gratuitement, c'est que précisément, ils n'en profitent pas. En effet, 90 seulement d'entre eux assistent chaque semaine aux débats du Sénat, un tiers vient de temps à autre et le dernier tiers n'y met jamais les pieds. Des sanctions pour pénaliser l'absentéisme sont prévues : trois absences consécutives en commission entraîne 700 € d'amende, mais elles ne sont jamais appliquées. Ainsi, les sénateurs font à leur guise et continuent de bénéficier de « super-privilèges ».


Source : Colonna d'Istria et Yvan Stefanovitch, Le Sénat : Enquête sur les super-privilégiés de la République, Editions du Rocher, 2008

http://www.politique.net/




Les luxes du Sénat, côté cour et côté jardin

Ouest-France Jeudi 18 septembre 2008 par Michel Urvoy


On peut y vivre royalement, sans obligation de travailler beaucoup. La France doit être très riche pour s'offrir une institution aussi dorée.


Pour accéder à la galerie photo, cliquez ici!


Jardins. Grand bassin, parterres fleuris, terrasse en arcs de cercle, statues de reines et de princesses de France : c'est la partie française, voulue par Marie de Médicis. Tulipiers de Virginie, savonniers de Chine, marronniers d'Inde, séquoia géant, voilà pour la partie « française ». Sans oublier des statues, des expositions, une pépinière avec pommiers et poiriers en espaliers, un rucher, un tennis, un kiosque à musique... Avant d'être une chambre parlementaire, le Sénat est un parc de 23 ha, l'un des plus grands de Paris. Il y a pire comme cadre.

Musée. Rouvert depuis 2000, il accueille des expositions de grande notoriété qui rencontrent un immense succès (720 000 visiteurs en 2007). « Arcimboldo », par exemple, en a drainé 430 000. Prochaine expo annoncée, « de Miró à Warhol ».

Immobilier. Un palais, avec ses salons, son hémicycle de velours rouge, sa salle des conférences ornée de cariatides et de tapisseries, le Petit Luxembourg, résidence officielle du président. Le Sénat possède aussi des immeubles, reliés par un labyrinthe de souterrains sous la rue de Vaugirard, et 36 appartements de 90 à 280 m
.

Budget. Il est de 321 millions d'euros, non compris la chaîne Public Sénat (13,6 millions), soit un coût d'environ un million d'euros par sénateur (ils sont 331, bientôt 343) et par an.
2 loués à des hauts fonctionnaires, environ 10 € le m2

Mais il existe un second budget, invisible, les fameuses dotations parlementaires. Des sommes d'un montant inconnu, allouées au Sénat dans le cadre du budget de l'État, et que son président distribue, il faut bien le dire, en fonction des voix des élus locaux dont il a besoin pour se faire réélire ou pour faire élire son poulain. Cet argent sert à financer, qui un bout de route, qui un clocher. Mais il n'apparaît jamais en tant que dotation du Sénat.

Indemnités. Un sénateur touche 5 427,33 € (brut mensuel) auquel s'ajoute une indemnité de résidence (162,83 €), une indemnité de fonction (1 397,54 €), des prestations pour charges de famille.

Il peut percevoir jusqu'à 2 713,67 € de plus au titre de ses mandats locaux. Pour faire face à ses frais de mandat (personnel de secrétariat, loyer, matériel de bureau), il perçoit une indemnité mensuelle de 6 141,33 €. Le Sénat emploie 1 260 fonctionnaires, payés de 2 300 (surveillant de jardin) à 20 000 € par mois (secrétaire général) pour 32 h par semaine et jusqu'à 3 mois et demi de vacances.

Avantages en nature. Outre les services du Sénat (bureau, ordinateur, téléphone, accès à Internet, courrier gratuit) et par son groupe politique, il peut employer trois collaborateurs qui seront rémunérés au minimum 2 363,22 € brut.

Il a droit à quarante allers-retours par an en avion entre Paris et sa circonscription, six allers-retours entre Paris et un autre point de l'Hexagone, une carte de circulation SNCF, un prêt logement à taux d'ami, une voiture pour les déplacements courts, d'innombrables voyages forcément d'études... 23 des 331 élus disposent d'une voiture de fonction. Le président en a deux (plus celle de son département qui sert à son épouse) et son cabinet compte quinze voitures de fonction.

Restaurant. C'est l'un des « must » de Paris. Ses salles et salons sont totalement réservés aux sénateurs et à leurs invités personnels. Pour un prix somme toute modeste : oeufs pochés en meurette, filet de carpe aux écrevisses et tarte aux griottes, par exemple, pour 29 €.

La cave, surtout tournée vers les bordeaux, se doit de représenter tous les terroirs, à l'exemple du condrieu de Georges Vernay ou du châteauneuf du pape blanc du château la Nerthe. Les bars proposent de tout à des prix imbattables.

Retraites. Elles reposent sur une réserve de 577 millions d'euros (!) dont les seuls intérêts couvrent plus que les besoins pour financer les pensions annuelles. Sachez encore que neuf ans de cotisation garantissent une retraite de 3 294 € brut. Et qu'il est très intéressant d'épouser un sénateur : la pension de réversion atteint le taux record de 66 %. Les sénateurs ont voté la réforme des retraites, sauf pour eux...

Absentéisme. À défaut d'être attractif par ses débats, souvent soporifiques, le Sénat ¯ assemblée de Sages représentant les territoires ¯ l'est en revanche pour la qualité de ses enquêtes et de ses rapports.

Le problème, c'est que 90 sénateurs seulement travaillent vraiment, 120 ne mettent jamais les pieds au Palais du Luxembourg ¯ un absentéisme jamais sanctionné par les pénalités financières prévues ¯- et 120 autres de temps en temps. C'est bien la peine d'offrir de telles conditions de travail, aux frais du contribuable..

http://inventerre.canalblog.com/


  Lire les 5 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 19-09-2008 à 20h32

 « Article précédant Retour à l'accueil du blog Article suivant »

 Articles dans la même catégorie
- Comment comprendre les agissements de certains

- vidéo pour les voyageurs

- Proglio (les copains et les coquins))

- Blog de Jacques (liens)

- Grippe A : Effets indésirables violents

- pour xavier betrand, 2h30+2h30=4heures

- Bande de nuls (encore une bouffonnerie de plus)

- Parodie du clip UMP (lip daube)




SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 16-04-2006 à 08h39 | Mis à jour le 02-05-2010 à 02h38 | Note : 8.26/10