Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LEVENGEURMASQUE
levengeurmasque

Politiquement incorrect

Cheminot en colére de la politique libérale en France et ailleurs.

Des articles intéressants trouvés sur la toile, je n'ai aucune prétention journalistique, je laisse ça a ceux qui savent le faire.

Ah oui j'allais oublier, j'aime pas l'UMP et les ultra-libéraux.

"Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît." Michel Audiard

@

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- LES PREDATEURS DANS LE MONDE
- COUP DE BOULE
- UE, MEDIA, MEDEF
- POLITIQUE A LA FRANCAISE
- VIDEOS ET PHOTOS EN VRAC

5 DERNIERS ARTICLES
- Comment comprendre les agissements de certains
- vidéo pour les voyageurs
- Proglio (les copains et les coquins))
- Blog de Jacques (liens)
- Grippe A : Effets indésirables violents
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- Voyage de Sarko au Mexique, un cadeau empoisonné
- Comment comprendre les agissements de certains
- Au fait, combien gagne un sénateur ?
- Proglio (les copains et les coquins))
- vidéo pour les voyageurs
- le début de l’effondrement de "l’Empire américain"
- Rappel du cout de la guerre en Irak
- L'EXPLICATION
- Grippe A : Effets indésirables violents
- Blog de Jacques (liens)

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01
02030405060708
09101112131415
16171819202122
23242526272829
30
<< Avril >>

BLOGS FAVORIS
1.Sud-rail-cerbere
2.Las-ocas-cerbere
3.Archive-sergio-rosem
Ajouter levengeurmasque à vos favoris

LIENS FAVORIS
- denver limousine
- denver limo
- denver limousine
- streaming vf
- one piece streaming
 Le tripatouillage des statistiques en Sarkoland Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Le tripatouillage des statistiques pratiqué avec un art consommé en Sarkoland

logoinsee.1241322017.jpg

«Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose»… Non, je ne suis pas parano ni passionaria de quelque «théorie du complot» laquelle néanmoins naît trop souvent des silences, mensonges et autres contrevérités, sur l’air : «on nous cache tout, on nous dit rien»… Il suffit de penser au fameux «nuage de Tchernobyl» qui même à l’époque nous fit bien rigoler – mais un peu moins par la suite les nombreuses personnes qui présentèrent des troubles de la thyroïde.

Cela fait longtemps que nous subodorions que les statistiques et autres données étaient plus ou moins trafiquées ou laissées sous le boisseau dès qu’elles déplaisaient au pouvoir en place ou contredisaient les vérités «officielles»… Cela ne date pas d’aujourd’hui ni même des gouvernements de droite. De telles pratiques s’accommodent mal de la véritable démocratie…

Or, un article récent de l’Expansion Tripatouiller les statistiques, la sale manie du gouvernement nous apprend que non seulement le phénomène est loin de régresser mais qu’il prend d’inquiétantes proportions et tend à devenir systématique depuis l’arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy… Ce qui ne m’étonnera guère au demeurant ! Nicolas Sarkozy étant un «menteur d’habitude» (cf ma Constante de Sarkozy).

Toujours est-il que les statisticiens et autres analystes de données en ont ras-la-casquette et l’ont fait très discrètement savoir à Béatrice Mathieu, journaliste de l’Expansion… le sous-titre est parlant «Bloquer les études qui dérangent, ne retenir que les données favorables, changer de thermomètre quand la fièvre monte : des professionnels des chiffres dénoncent les dérives, toujours plus graves, du pouvoir».

Qu’ils travaillent à l’Insee, au CNRS ou soient détachés dans des ministères, tous font le même constat et s’insurgent. Il en va effectivement de leur crédibilité tout autant que de leur indépendance : au niveau européen, l’article 1 du «code de déontologie» établi par Eurostat, l’organisme qui centralise les statistiques impose “L’indépendance professionnelle des autorités statistiques, à l’égard aussi bien des services et organismes politiques, réglementaires et administratifs que des opérateurs du secteur privé, assure la crédibilité des statistiques européennes”… On en serait bien loin !


Ces professionnels de l’analyse chiffrée vont sortir prochainement un ouvrage collectif : «Le Grand Truquage» qui devrait sans doute faire grand bruit… Puisse-t-il obliger le pouvoir à revenir à de plus saines pratiques…

Pour Laurent Mucchielli chercheur au CNRS et spécialiste des questions d’insécurité, qui en est un des auteurs : “Depuis 2002, on observe clairement une volonté de contrôler au plus près l’information économique et sociale, quitte à truquer, voire à casser les outils existants”.

On se souvient qu’au début 2007 les chercheurs de l’Insee s’étaient déjà insurgés contre le mode de calcul des statistiques du chômage et que tout ce que le pouvoir avait trouvé comme palliatif provisoire à la nécessité de mettre les chiffres de l’Insee en accord avec les recommandations d’Eurostat avait consisté à ne pas produire les chiffres du chômage jusqu’après l’élection présidentielle ! Tiens, comme c’est bizarre !

Aujourd’hui les chercheurs de l’Insee critiquent la volonté du pouvoir de transférer leur organisme à Metz… - pour compenser la fermeture d’une caserne ! Sans doute parce qu’un certain nombre de chercheurs et analystes devraient refuser ce déménagement pour diverses raisons, beaucoup redoutent que l’Insee – jusqu’ici considéré comme un des cinq plus sérieux du monde – perde sa crédibilité.

L’une des leaders de la contestation au sein de l’Insee le dit sans ambages : “Cette délocalisation risque de déstabiliser tous les services de production de la statistique”. Jean-Philippe Cotis, directeur général de l’Insee, et Jean-Pierre Duport, vice-président du Conseil national de l’information statistique tous deux chargés de piloter ce transfert, se montrent très réservés quant à la pertinence d’une telle opération qui présenterait «un risque élevé de perte d’expérience professionnelle».

Enfin, Laurent Bisault, attaché de l’Insee détaché au ministère de l’Agriculture et responsable d’une publication, Agreste Primeur, témoigne. “Il y a quinze ans, lorsque je publiais une étude, je l’envoyais à l’imprimeur en même temps qu’au cabinet du ministre. Par la suite, je l’ai d’abord adressée au cabinet, pour information… puis pour validation.”

La rétention de l’information est une stratégie comme une autre.

Les citoyens ont le droit d’être informés. Tous n’ont pas le temps d’aller puiser dans diverses sources plus ou moins confidentielles et/ou de faire des recherches approfondies. Ils n’en ont sans doute pas moins l’intuition que les chiffres et les affirmations du pouvoir ou du patronat sont loin d’être conformes à la réalité qu’ils vivent au quotidien.

La véritable démocratie commande que les citoyens soient réellement éclairés sur tous les aspects de la vie politique, sociale et économique. Sinon, leurs choix sont biaisés.

Il me semble plutôt plaisant que cette question de «transparence» et de vérité des données soit mise sur le tapis à quelques semaines des élections européennes. Qu’elle fût des plus gênantes pour Sarkozy & Consorts est une évidence…


  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 03-05-2009 à 09h35

 "8% d'augmentation, c'est pas un gouffre" Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 01-05-2009 à 09h22

 Alerte à la grippe gauchiste! Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

L'OMS vient d'augmenter le niveau d'alerte pandémique à 4 sur une échelle de 6 alors que l'on découvre chaque jour de nouveaux cas de grippe gauchiste dans le monde. A l'heure actuelle, c'est l'Europe qui est inondée par le virus et la France est frappée de plein fouet. La ministre de la Santé Roselyme Bachelot redoute l'apparition de nouveaux cas graves après les victimes de Caterpillar, Molex ou Continental : "Il est difficile de répertorier tous les cas, car on ne connaît pas la durée d'incubation. Le feu couve peut être dans de nombreuses entreprises. Sur recommandation du G20, on a mis sous surveillance active les salariés touchés par un plan social, qui est paraît-il un facteur aggravant. Mais on n'en sait pas encore assez sur le virus". Un virus qui ne cesse de muter.


D'après Benoit XVI, l'utilisation du masque est inutile face au virus

C'est en Amérique du Sud et vraisemblablement au Venezuela qu'est née cette souche mutante du virus influenza CCCP1 à l'orée des années 2000. Un virus déjà connu par les scientifiques puisqu'il était à l'origine de la grande épidémie de 1917 en Europe de l'Est. Un spécialiste de l'institut Adam Smith témoigne : "La vigilance s'était quelque peu relâchée ces dernières années, car on croyait l'avoir définitivement éradiqué en 1989. Malheureusement, certains foyers infectieux ont subsisté, notamment dans les populations très pauvres. Et Influenza CCCP1, tel le phénix, est réapparu dans les bidonvilles vénézuéliens". Cette résurgence du virus, si elle avait fortement inquiété les Etats-Unis qui avait tenté une action sanitaire en 2002 au Venezuela, n'avait pas troublé la marche du monde. "La souche vénézuélienne semblait peu active et peu contagieuse même si certains pays voisins ont subi une contagion comme l'Equateur ou la Bolivie".

Mais la crise financière apparue à l'automne 2008 a brisé cet équilibre précaire et enclenché une vague de contamination tous azimuts. Des foyers épars apparaissent chaque jour. De nombreux citoyens sont touchés : on voit éclater des émeutes, des révoltes, des manifestations, des séquestrations de patrons parmi les catégories les plus pauvres, qui sont autant de symptômes de la maladie. Plus inquiétant, même les populations les plus protégées développent des signes de gauchisme. On assiste ainsi à des réunions de dirigeants mondiaux voulant "rénover le capitalisme" et mêmes les journalistes les plus serviles rivalisent de sévérité contre les patrons-voyous. Malgré tout, les experts de l'OMS se veulent rassurants : "Les manifestations les plus violentes de la maladie touchent les catégories de population les plus défavorisées. C'est là que se situe le problème. Quant aux prises de position anticapitalistes des élites politiques ou médiatiques, je tiens à être très clair. Ce sont des signes bénins, des preuves du bon fonctionnement des anticorps libéraux. Le corps social dominant se défend en apprivoisant le virus, avant de le détruire violemment. Dans quelques mois, tout sera rentré dans l'ordre".

Les sujets à risque ont été isolés dans des centres de rétention

Malgré ces propos rassurants, le gouvernement français se mobilise pour éradiquer définitivement la grippe gauchiste du territoire. On assiste ainsi à un durcissement législatif avec isolement carcéral obligatoire pour tout velléitaire gauchiste. De Julien Coupat (premier cas détecté de l'épidémie en France) aux dépôts de plainte de patrons contre les salariés en colère (fièvre gauchiste), c'est tout l'arsenal judiciaire qui est en branle. Ainsi, le ministre de l'Intérieur a stocké près de 100 000 policiers armés jusqu'au dent prêts à intervenir pour circonscrire la pandémie (comme à Strasbourg lors du sommet de l'OTAN). Par ailleurs, les autorités préconisent quelques gestes préventifs simples : ne pas voyager en Amérique du Sud, porter un masque (mais pas de cagoule) et ne pas fréquenter de chômeurs, sans-papiers, travailleurs précaires, licenciés économiques, syndicalistes...

Le Tamiflu a l'air vachement efficace

Les laboratoires travaillent d'ores et déjà à un vaccin anti-gauchisme. Pour cela, ils étudient les caractéristiques physiologiques de certaines catégories de population résistantes au virus grippal. Ainsi, des policiers, des militaires, des patrons, des militants UMP, Manuel Valls et Frédéric Lefèvre ont accepté de subir une batterie de tests pour déterminer les causes de leur exceptionnelle résistance. Et une piste sérieuse commence à se dégager : sur des QI anormalement bas, le virus n'aurait aucune prise.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 01-05-2009 à 08h56

 Des statisticiens dénonce les manips de la droite Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Un collectif de statisticiens dénonce les manipulations du gouvernement


Une dizaine de têtes chercheuses regroupées derrière le pseudonyme de Lorraine Data publiera, le 14 mai, un brûlot sur la manipulation des statistiques par le gouvernement. L'Expansion publie en exclusivité des extraits de ce livre intitulé "Le Grand Trucage".

Où l'on cache le grand flop du "travailler plus pour gagner plus"

 "Christine Lagarde annonçait le 19 juillet 2007 que le gouvernement se fondait sur un stock d'environ 900 millions d'heures supplémentaires. [...] En avril 2008, la même Christine Lagarde expliquait que ce chiffre avait largement été surévalué lors de l'étude d'impact initiale [...]. A compter de cette date, aucune évaluation officielle du stock d'heures « Tepa » n'a plus été annoncée. [...] Confronté au départ à de vrais problèmes de suivi statistique de cette mesure, le gouvernement a choisi, quand il a pu disposer d'éléments de diagnostic, de jouer profil bas devant l'insuccès manifeste d'un dispositif à la fois coûteux et en total décalage avec la dégradation de la situation économique."

Où l'on escamote des chômeurs en les transférant dans une nouvelle catégorie

"Changer la façon de compter en gardant apparemment le même indicateur constitue une méthode usuelle de manipulation statistique. [...] En réaffectant certains demandeurs d'emploi dans une nouvelle catégorie, l'ANPE a ainsi, entre 2005 et 2007, fait baisser artificiellement le taux de chômage."

Où l'on invente une pauvreté "à la française" qui ne peut que diminuer

"La trouvaille consiste à prendre comme indicateur central de suivi de l'action gouvernementale le taux de pauvreté ancré dans le temps. Derrière ce nom barbare se cache en fait un mécanisme simple : plutôt que de retenir l'indicateur reconnu internationalement, mais qui a l'inconvénient majeur de rester stable, le gouvernement a choisi d'évaluer son action à l'aune d'un autre indicateur qui a la particularité d'avoir enregistré une baisse continue au cours des dernières années."

Où l'on confond l'activité des gendarmes et celle des voleurs

"La publication des chiffres de la délinquance fournit ainsi régulièrement l'occasion de manipulations à des politiques pour qui le thème de la sécurité est un véritable fonds de commerce. Confondant les statistiques relatives à l'activité de la police et de la gendarmerie avec une mesure du niveau effectif de la délinquance [...], ils n'hésitent pas à prétendre que la délinquance explosait avant 2002 ou qu'elle baisse de façon miraculeuse depuis cette date, sans que cela ait réellement de rapport avec la réalité vécue par nos concitoyens."


  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 01-05-2009 à 08h52

 L’Hadopi et après ? Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Par Anthony Lesme

Députés soyez cette fois-ci au rendez-vous, la loi Création et Internet se vote à partir de mercredi. Et après que va-t-il se passer ? Fin de la fraude ?

« Donner un signal fort », c’est la volonté exprimé par les producteurs de disque et de DVD pour faire adopter la loi Hadopi. Les ayants droit se gardent bien de donner des objectifs clairs. Car nul sait si la riposte graduée va ramener les loulous à la maison et surtout à l’achat. M’enfin, plus qu’un signal, c’est tout un arsenal qui est mis en place, une véritable usine à gaz comme le démontre ce beau schéma copyright de la Quadrature du Net, signataire avec l’UFC-Que choisir d’une lettre ouverte aux parlementaires.

Rien ne semble empêcher la loi « Création et Internet » de passer, même pas l’Europe. Le vote de l’amendement Bono ne semble pas un souci pour Jérôme Roger, président de l’UPFI, représentant des labels indépendants de musique, « la France dispose d’une minorité de blocage et s’en servira certainement », il rajoute « si les députés ont voté l’amendement, c’est parce que nous pensons qu’ils ont été instrumentalisés ». Si la France exerce son droit, « c’est tout l’édifice du Paquet Telecom qui risque de tomber à l’eau » peste un expert et contributeur du fameux « Paquet » pour la France… « Tout ça à cause de l’Hadopi et de son projet fumeux ».

Pourtant les députés européens n’étaient pas les seuls à remettre en cause les pouvoirs remis prochainement à l’Hadopi. Couper une connexion Internet serait du ressort du juge et non d’une administration si indépendante soit-elle… pense-t-on du côté de Bruxelles. À Paris, dans un rapport confidentiel dévoilé par les Échos l’année dernière, l’ARCEP, l’Autorité de régulation des communications électroniques, avaient mis en garde contre toute précipitation, jugeant que les gages de sécurité pour les internautes et les opérateurs du Net n’étaient pas au point techniquement. La CNIL, dans un rapport sorti de l’ombre par La Tribune, fustigeait le projet de loi qui « ne comporte pas en l’état les garanties nécessaires pour assurer un juste équilibre entre le respect de la vie privée et le respect des droits d’auteur ».

À mots couverts, la CNIL demandait à ce que le Conseil Constitutionnel s’empare de la question. Les socialistes ont déjà assuré qu’ils s’en chargeraient. En 2004, lors de la modification de la loi « Informatique et Liberté », le Conseil Constitutionnel avait assuré dans sa décision du 29 juillet 2004 que les sociétés de perception et de gestion des droits d’auteur pouvaient collecter des informations sur le Net de manière à éviter la contrefaçon. Mais les sages avaient précisé - excusez la lourdeur juridique- « que les données ainsi recueillies ne pourront, en vertu de l’article L. 34-1 du code des postes et des communications électroniques, acquérir un caractère nominatif que dans le cadre d’une procédure judiciaire et par rapprochement avec des informations dont la durée de conservation est limitée à un an ». Oups ! Seule la justice peut donner une identité au fraudeur. mais avec Hadopi, Ce sera une autorité administrative qui pourra identifier le nom du scélérat. Le Conseil va-t-il juger l’autorité assez indépendante ? La fin de sanctions pénales va-t-il suffire à légitimer la loi ? A suivre…

L’inquiétude monte chez les fournisseurs d’accès

Pour l’heure, d’autres acteurs restent assez silencieux mais non moins agités. Les FAI, les Fournisseurs d’Accès Internet, ont certes signé l’ Accord Olivennes  mais les effusions des dernières semaines ne les rassurent pas, loin de là. Selon un porte-parole de la Fédération française des Telecom, les FAI sont « inquiets », notamment en ce qui concerne de possibles contentieux. « Même si c’est l’Hadopi qui nous mandate pour couper la connexion Internet d’un récidiviste, c’est nous qui le faisons en dernière instance et l’internaute pourra se retourner contre nous si c’est injustifié ou justifié d’ailleurs. Hormis les coûts, nous n’avons pas toujours la possibilité de couper uniquement Internet et de laisser l’accès à la télévision et surtout au téléphone et ça peut poser de graves problèmes dans des cas d’urgence. Qui sera tenu responsable » ?

Tout ça pour un signal fort ? Non, il est vrai que le CD et le DVD sont en train de se casser la gueule. « Plus de 50% de chute du chiffre d’affaires en moins en 7 ans » pour le CD rappelle M. Roger de l’UPFI. C’est oublier aussi que le téléchargement légal a fait un bond en avant. Une étude de l’Observatoire de la Musique montre que le nombre de téléchargements légaux, hors sonneries, se monte à 35,4 millions de titres sur les six premiers mois de l’année, soit 47,5% de plus qu’il y a un an à la même époque. Pourquoi alors ne pas passer à la licence globale, c’est-à-dire offrir la possibilité de télécharger contre une redevance et de s’épargner Hadopi ? Selon M. Roger, pour deux raisons, « la première pour ne pas enterrer tout de suite le CD et deuxièmement parce que le marché du téléchargement légal est en plein essor ». Donc on apprend que l’industrie du disque a bien conscience que le CD est condamné et que finalement elle lorgne un juteux marché. Signal que ça va pas si mal.

desourcesure.com/bakchichtv

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 30-04-2009 à 12h44


|<< <<<  5   6   7   8   9  | 10 |  11   12   13   14   15   16  >>> >>|

Catégorie :
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 16-04-2006 à 08h39 | Mis à jour le 02-05-2010 à 02h38 | Note : 8.26/10