Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LEVENGEURMASQUE
levengeurmasque

Politiquement incorrect

Cheminot en colére de la politique libérale en France et ailleurs.

Des articles intéressants trouvés sur la toile, je n'ai aucune prétention journalistique, je laisse ça a ceux qui savent le faire.

Ah oui j'allais oublier, j'aime pas l'UMP et les ultra-libéraux.

"Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît." Michel Audiard

@

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- LES PREDATEURS DANS LE MONDE
- COUP DE BOULE
- UE, MEDIA, MEDEF
- POLITIQUE A LA FRANCAISE
- VIDEOS ET PHOTOS EN VRAC

5 DERNIERS ARTICLES
- Comment comprendre les agissements de certains
- vidéo pour les voyageurs
- Proglio (les copains et les coquins))
- Blog de Jacques (liens)
- Grippe A : Effets indésirables violents
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- Voyage de Sarko au Mexique, un cadeau empoisonné
- Comment comprendre les agissements de certains
- Au fait, combien gagne un sénateur ?
- Proglio (les copains et les coquins))
- vidéo pour les voyageurs
- le début de l’effondrement de "l’Empire américain"
- Rappel du cout de la guerre en Irak
- L'EXPLICATION
- Grippe A : Effets indésirables violents
- Blog de Jacques (liens)

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01
02030405060708
09101112131415
16171819202122
23242526272829
30
<< Avril >>

BLOGS FAVORIS
1.Sud-rail-cerbere
2.Las-ocas-cerbere
3.Archive-sergio-rosem
Ajouter levengeurmasque à vos favoris

LIENS FAVORIS
- denver limousine
- denver limo
- denver limousine
- streaming vf
- one piece streaming
 Sarkozy épinglé par la presse internationale Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

h_9_ill_1177879_3867_sarkozy.jpgIl faut dire qu'il a fait fort. Il a dépassé un nouveau tabou.

Le Monde, mais aussi Li (pas le figaro tiens ?) en parlent.

Le Président Sarkozy a déclaré à l'issue d'un déjeuner avec des parlementaires UMP aurait déclaré :"Zapatero n'est peut être pas très intelligent. Moi, j'en connais qui étaient très intelligents et n'ont pas été au second tour de la présidentielle".

Passons sur le mécontentement de la presse espagnole et même des ennemis politiques nationaux du 1er Ministre Espagnol.

Mais il se trouve que même la presse anglo-saxone s'y met. Le monde relève en effet que le guardian (quotidien britannique)déclare :On le connaissait "vantard", "hyperactif" et "familier", mais, cette fois, Nicolas Sarkozy "s'est surpassé. Ce journal ajoute que : En l'espace d'un déjeuner, "le président français s'est débrouillé pour rabaisser Barack Obama, traiter Angela Merkel avec condescendance et insulter" le premier ministre espagnol.

Plus grave encore : il semblerait que seul Berlusconi ait été épargné. A son sujet le Président français aurait déclaré : "l'important dans la démocratie, c'est d'être réélu". Et "Berlusconi, il a été réélu trois fois." (repris dans le New-York Times).

Décidément, notre Président en fait des dégats sur la scène internationale !

La solution pour réparer cela ????

Personnellement je proposerais que Ségolène Royal aille faire ses excuses en Espagne...Et même qu'elle fasse une tournée mondiale. Au moins pendant ce temps là le PS se mettrait peut-être à bosser ...

jen-airienadireetalors.20minutes-blogs.fr


Sarkozy déclenche une bronca médiatique internationale

Dans son édition de jeudi, Libération a lâché une bombe. La veille, Nicolas Sarkozy recevait des parlementaires de toutes tendances pour un dîner à l'Elysée. Le chef de l'Etat y a violemment critiqué ses homologues étrangers : Obama, limite incompétent ; Barroso, "totalement absent" ; Zapatero, "peut-être pas très intelligent"...
Déclarations de Nicolas Sarkozy sur les dirigeants mondiaux : Obama, Merkel, Zapaterro. Déclarations Nicolas Sarkozy dirigeants mondiaux Obama Merkel Zapaterro. Sarkozy déclenche une bronca médiatique internationale -

Selon Libération, qui cite plusieurs élus présents lors de la petite sauterie, Nicolas Sarkozy s'était livré à un festival de "moi je" lors d'un retour d'expérience sur le G20 qui a rapidement viré à la critique généralisée de ses homologues internationaux. Des propos tenus en privé mais devant des parlementaires, Nicolas Sarkozy savait parfaitement qu'ils seraient rapportés à la presse. Tout le monde en a pris pour son grade.

Barack Obama : "un esprit subtil, très intelligent et très charismatique. Mais il est élu depuis deux mois et n'a jamais géré un ministère de sa vie. Il y a un certain nombre de choses sur lesquelles il n'a pas de position [...] il n'est pas toujours au niveau de décision et d'efficience". José Manuel Barroso : "totalement absent du G20". Angela Merkel, simple suiveuse : "Quand elle s'est rendu compte de l'état de ses banques et de son industrie automobile, elle n'a pas eu d'autre choix que de se rallier à ma position". Jose Luis Zapatero : "Il n'est peut-être pas très intelligent. Moi j'en connais qui étaient très intelligents et qui n'ont pas été au second tour de la présidentielle [...] L'important dans la démocratie, c'est d'être réélu. Regardez Berlusconi, il a été réélu trois fois". En fait, deux fois, mais c'est un détail.

"Stupide, immature, hors de propos"

La presse internationale s'est immédiatement saisie de l'affaire, comme un seul homme. Bien obligé, l'Elysée a mollement démenti... au sujet de Zapatero, qu'il doit rencontrer dans 10 jours. Pour le reste, silence radio.

"Stupide, immature, hors de propos : le jugement de Sarkozy sur ses homologues" titre en Une The Guardian, incendiant littéralement Nicolas Sarkozy, qui avait "déjà irrité ses homologues avec sa vantardise, les avait épuisé avec son hyperactivité et offensé avec sa tendance à envoyer des textos lors des réunions", mais cette fois-ci, note le quotidien britannique, il s'est "surpassé". En l'espace d'un déjeuner, "le président français s'est débrouillé pour rabaisser Barack Obama, traiter Angela Merkel avec condescendance et insulter" le premier ministre espagnol conclut le quotidien.

"Nicolas Sarkozy insulte les leaders mondiaux"

"Nicolas Sarkozy insulte les leaders mondiaux autour d'un déjeuner" titre le Telegraph, pour qui "Sarkozy n'est pas connu pour son tact" mais plutôt pour sa "réputation de personne grossière". Le Times note que pour Nicolas Sarkozy, "le président Obama est faible, inexpérimenté et mal informé sur le changement climatique" et décrète la "fin de la brève lune de miel franco-américaine". Le New-York Times, incisif, décrit un Nicolas Sarkozy toujours prompt à "se vanter et descendre ses homologues". "Dans le monde de Sarko, le président Obama est faible, inexpérimenté et mal conseillé, Angela Merkel n'a pas compris les problèmes économiques de son pays..." résume le quotidien.

L'Espagne polémique

Côté espagnol, la polémique a rapidement pris de l'ampleur. El Pais reste sceptique quant aux démentis de l'Elysée et cite la réaction de responsables politiques nationaux qui prennent la défense de leur premier ministre. Même Esteban González Pons, vice-secrétaire de la communication du Parti populaire (opposition), a exprimé sa "gêne". "Je ne me réjouis pas de ces déclarations, même s'il a parfois raison. Zapatero est notre chef d'Etat, c'est comme ça, s'il est attaqué, nous devons le défendre" a-t-il déclaré. Le Diario de Noticias titre que "Sarkozy ridiculise les autres leaders". Et ABC (de droite) insiste sur "le complexe de supériorité" du dirigeant français.

Une déclaration de guerre à quelques semaines des commémorations du débarquement... Bienvenue en Sarkozye.

www.lesmotsontunsens.com/sarkozy-insulte-obama-zapaterro-bronca-mediatique-internationale


  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 18-04-2009 à 09h33

 Loi sur l'inceste reportée pour revoter Hadopi Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

L'ire présidentielle a été telle après le rejet jeudi du projet de loi Hadopi, qu'il a été fait place nette au plus vite dans un calendrier parlementaire surchargé pour le faire revoter. Et c'est Jean-François Copé, président du groupe UMP, qui a tranché : il a « proposé de renoncer au texte sur l'inceste qui était prévu dans la semaine d'initiative parlementaire, à partir du 28 avril ».

C'est Roger Karoutchi, secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, qui l'affirme à la fin de son entretien ce lundi dans Le Monde : « On pourrait donc y inscrire le texte Internet pour une nouvelle lecture. »

Un texte Internet rejeté jeudi à la surprise générale, par une Assemblée nationale vide (21 voix contre 14). « C'est excellent », avaient alors exulté les députés UMP opposés au projet de loi. Sans compter la joie des élus de l'opposition… qui aura été de courte durée puisque le gouvernement annonçait aussitôt la représentation dudit projet de loi dès la rentrée des vacances parlementaires de Pâques.

« Il s'agit clairement d'une nouvelle atteinte à la démocratie », ont aussitôt tonné les représentants de l'opposition, comme la secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot. L'exécutif, par la voix de Roger Karoutchi, s'est justifié de ce recours à un point peu utilisé du droit, en dénonçant « le coup de flibuste monté par le groupe socialiste », dont des députés se seraient cachés, avant de débarquer brusquement pour créer le surnombre.

« Il y a quand même des priorités, mais que voulez-vous… »

La décision de refaire passer le projet de loi Hadopi devant le Parlement prise, restait à enlever un texte du calendrier parlementaire. Exit donc la proposition de loi de lutte contre l'inceste sur les mineurs, « visant à identifier, prévenir, détecter et lutter contre l'inceste sur les mineurs et à améliorer l'accompagnement médical et social des victimes ».

Contactée par Rue89, la députée UMP Arlettre Grosskost, cosignataire de cette proposition de loi repoussée à une date ultérieure, ne cache pas son étonnement, qui confine à l'agacement :

« Ça me surprend, vous me l'apprenez. C'est quand même étonnant parce que Jean-François Copé a encore parlé du texte sur l'inceste mardi en réunion de groupe, en disant qu'il était intéressant. Je suppose qu'il a dû avoir des instruction du chef… Je pense qu'il y a quand même des priorités, mais que voulez-vous… »

Ce remplacement ne sera toutefois officiel que mercredi soir, à l'issue de la Conférence des présidents, qui détermine l'ordre du jour de l'Assemblée nationale, et du vote des députés sur ses conclusions le 28 avril. Mais lorsque le secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement et le président du groupe majoritaire sont déjà d'accord, la teneur du calendrier ne fait plus guère de doute.


Photo : Jean-François Copé en septembre à Royan (Audrey Cerdan/Rue89).

www.rue89.com


Hadopi au forceps

Le projet de loi Création et Internet pourrait être représenté devant les députés le 28 avril. Le retour de la loi dite Hadopi se ferait au détriment d'un texte de lutte contre l'inceste qui figure déjà au programme de travail législatif selon une proposition de Jean-François Copé, président du groupe UMP à l'Assemblée. Par Oliv'

 - JPG - 70 ko
                          © Oliv'

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 15-04-2009 à 12h26

 Frédéric Lefebvre dans toute sa splendeur Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Il y avait longtemps que j'avais pas parlé de Frédéric Lefebvre, vous vous voudrez bien m'excuser de ce manquement intolérable s'agissant de monsieur le lobbyiste en chef de l'UMP, lui qui croit avoir toute les vérités, connaitre tout sur tout et surtout dézinguer tout ce qui bouge en dehors de l'UMP, et bien s'agissant de l'internet et de la loi HADOPI qui vient de lui revenir en pleine tronche, il a encore des progrés a faire le Frédéric, plus la connerie est grosse, plus le mensonge est crédible.

Euhh, au fait la connerie et le mensonge, ca serait pas Frédéric Lefebvre en personne.


PS: il était ou Frédéric Lefebvre lors du vote à l'assemblée sur la loi Hadopi ???

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 15-04-2009 à 09h41

 Affaire Coupat : un éditeur entendu Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

La police espère établir un lien entre le livre « L'Insurrection qui vient » et Julien Coupat pour étayer ses accusations de terrorisme.

Intervention sur les lignes SNCF à Morcenx le 29 janvier 2009 (Regis Duvignau / Reuters)

Eric Hazan, patron des éditions La Fabrique, a été entendu ce jeudi matin pendant trois heures trente par la sous-direction de l'antiterrorisme (SDAT) de la Police judiciaire. Il est l'éditeur d'un livre signé d'un mystérieux « comité invisible » et intitulé « L'insurrection qui vient ».

Les enquêteurs, qui soupçonnent Julien Coupat d'en être l'auteur, espèrent en apporter la preuve, ce qui permettrait selon eux d'étayer les accusations pesant sur le présumé terroriste.

Eric Hazan a été convoqué hier par un coup de téléphone, à la suite, semble-t-il, d'une commission rogatoire.

Il s'est présenté ce jeudi matin à la sous-direction antiterroriste, où les enquêteurs l'auraient questionné sur deux points : les liens qu'ils soupçonnent entre « L'insurrection qui vient » et Julien Coupat, et ceux entre le jeune militant, ce livre et la fameuse affaire des caténaires.

Le livre est cité trois fois dans un rapport de l'antiterrorisme

Comme Rue89 le rappelait en décembre dans un article revenant sur l'affaire de Tarnac et son enquête très médiatique, la police a très vite confié aux médias une très forte présomption de paternité de Coupat pour cet écrit, qui semble faire office de pièce à conviction. Mais à l'époque, aucun élément de preuve n'a filtré pour étayer ces accusations.

On les trouve dans la retranscription d'un rapport de synthèse de la SDAT destiné au procureur de la République de Paris, publiée fin novembre par Mediapart (sur abonnement). Le document faisait le point sur l'état d'avancement de l'enquête, en rappelant les faits et en détaillant le profil des différentes personnes soupçonnées.

« L'insurrection qui vient » est cité à trois reprises sur quatorze pages. A chaque fois, les policiers sont catégoriques : Julien Coupat en est le principal auteur, et les autres suspects sont aussi membres du « comité invisible ». Les enquêteurs n'étayaient pas leurs affirmations, écrivant simplement que leur enquête a « établi » que les suspects ont écrit l'ouvrage, sous la direction de Coupat.

Selon la police, l'ouvrage a « été rédigé sous l'égide de Julien Coupat »

La première mention intervient dès le deuxième paragraphe de la première page :

« Ce groupe constitué autour de son leader charismatique et idéologue, le nommé Julien Coupat, […] obéit à une doctrine philosophico-insurrectionnaliste qui ayant fait le constat que la société actuelle est " un cadavre putride " (tel qu'il est mentionné au sein du pamphlet intitulé "L'Insurrection qui vient" signé du Comité invisible, nom du groupe constitué autour de Julien Coupat) a décidé d'user des moyens nécessaires pour se " débarrasser du cadavre " et provoquer la chute de l'Etat.

Les cibles désignées dans cet ouvrage dont il a été établi dans la présente enquête qu'il avait été rédigé sous l'égide de Julien Coupat étant, de manière récurrente, tout ce qui peut être, par analogie, défini comme un « flux » permettant la survie de l'Etat et la société de consommation qu'il protège.

Sont ainsi cités dans cet opuscule, avec insistance, le réseau TGV et les lignes électriques comme autant de points névralgiques par le sabotage desquels, les activistes peuvent, à peu de frais, arrêter plus ou moins durablement les échanges de biens et de personnes et ainsi porter un coup au système économique qu'ils combattent. »

La seconde mention, sur la quatrième page, reprend les mêmes arguments que dans ce dernier paragraphe.

Un témoin l'affirme : le comité invisible, c'est Coupat et les autres

La troisième et dernière, à la fin du document, est la plus intéressante, puisqu'elle figure dans la conclusion du rapport :

« L'ensemble des investigations menées depuis le 16 avril 2007 sur le nommé Julien Coupat ont donc permis de mettre au jour les agissements d'un groupe d'activistes reliés à la mouvance anarcho-autonome et désirant se livrer par différentes formes d'actions violentes à la déstabilisation de l'Etat.

Ces conclusions sont largement confirmées par les déclarations formées par un témoin désigné sous le numéro (…) qui, entendu sous X… durant le temps de la garde à vue, confirmait l'existence d'un groupe formé à partir de 2002 autour d'un leader charismatique, le nommé Julien Coupat avec pour principale implantation la ferme « Le Goutailloux » et ayant pris la dénomination de « Comité invisible, sous-section du parti imaginaire ».

Ce groupe se présentant comme « le plus apte à détruire le monde et à en reconstruire un neuf » étant le rédacteur final d'un pamphlet principalement rédigé par Julien Coupat et intitulé L'Insurrection qui vient. »

Ces lignes montrent bien à quel point le fait que Coupat et les autres soient les auteurs du texte était, à l'époque, primordial pour les enquêteurs antiterroristes. On ne sait pas si, depuis, ils ont recueilli d'autres éléments dans ce sens.

Joint par Rue89, Eric Hazan assure que pendant son interrogatoire, les enquêteurs n'ont évoqué « aucune preuve » sur la paternité du livre. Contactés, le parquet de Paris et le ministère de l'Intérieur n'ont pas voulu faire de commentaires sur l'audition de l'éditeur.

Me Antoine Comte : « Du jamais vu depuis la guerre d'Algérie »

Dans un communiqué, La Fabrique s'insurge contre « cette tentative d'impliquer un livre et un éditeur dans une association de malfaiteurs terroristes [qui] constitue une grave atteinte à la liberté d'expression », et précise :

« N'étant pas témoin des faits instruits dans cette affaire, Eric Hazan a répondu qu'il n'était pas dans son rôle de combler le vide du dossier.

S'il existe des éléments dans « L'Insurrection qui vient » enfreignant les lois sur la presse, Eric Hazan est prêt à en répondre devant les tribunaux compétents. »

Avocat d'Eric Hazan (et de Rue89), Me Antoine Comte trouve dangereux que

« ce livre, qui n'a fait l'objet d'aucune procédure en matière de presse, soit inclus dans une instruction pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. On n'a pas vu ça depuis la guerre d'Algérie ».

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 15-04-2009 à 05h45

 Explications en images de la loi HADOPI Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

www.manifestation-contre-hadopi.com/explications-en-images-de-la-loi-hadopi

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 14-04-2009 à 19h43


|<< <<<  7   8   9   10   11  | 12 |  13   14   15   16   17   18  >>> >>|

Catégorie :
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 16-04-2006 à 08h39 | Mis à jour le 02-05-2010 à 02h38 | Note : 8.26/10