Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LEVENGEURMASQUE
levengeurmasque

Politiquement incorrect

Cheminot en colére de la politique libérale en France et ailleurs.

Des articles intéressants trouvés sur la toile, je n'ai aucune prétention journalistique, je laisse ça a ceux qui savent le faire.

Ah oui j'allais oublier, j'aime pas l'UMP et les ultra-libéraux.

"Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît." Michel Audiard

@

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- LES PREDATEURS DANS LE MONDE
- COUP DE BOULE
- UE, MEDIA, MEDEF
- POLITIQUE A LA FRANCAISE
- VIDEOS ET PHOTOS EN VRAC

5 DERNIERS ARTICLES
- Comment comprendre les agissements de certains
- vidéo pour les voyageurs
- Proglio (les copains et les coquins))
- Blog de Jacques (liens)
- Grippe A : Effets indésirables violents
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- Voyage de Sarko au Mexique, un cadeau empoisonné
- Comment comprendre les agissements de certains
- Au fait, combien gagne un sénateur ?
- Proglio (les copains et les coquins))
- vidéo pour les voyageurs
- le début de l’effondrement de "l’Empire américain"
- Rappel du cout de la guerre en Irak
- L'EXPLICATION
- Grippe A : Effets indésirables violents
- Blog de Jacques (liens)

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
0102030405
06070809101112
13141516171819
20212223242526
2728293031
<< Août >>

BLOGS FAVORIS
1.Sud-rail-cerbere
2.Las-ocas-cerbere
3.Archive-sergio-rosem
Ajouter levengeurmasque à vos favoris

LIENS FAVORIS
- denver limousine
- denver limo
- denver limousine
- streaming vf
- one piece streaming
 97éme édition "une semaine en Sarkofrance Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

97ème semaine de Sarkofrance : la droite recomplexée


Où est passée la droite décomplexée ?

Celle qui nous martelait, sourire aux lèvres, qu'il fallait rompre avec nos pratiques étatistes, étriquées et paresseuses ? Celle qui nous assénait qu'il fallait travailler plus, s'enrichir plus, expulser plus, punir plus ?
Où est passée cette droite qui assumait le franc-parler de son "jeune" président, son dynamisme à dynamiter tous les tabous, sa propension à dénoncer la repentance inutile du passé ?
Cette droite a disparu. Chaque nouveau plan social l'embourbe dans un discours contre-nature, qu'elle appelle "pragmatisme", prônant la protection de l'Etat. Sarkozy cache ses invitations luxueuses en vacances. Eric Besson cache ses expulsions de clandestins. Xavier Darcos se terre. Fillon recadre Wauquiez à propos de Total. Martin Hirsch embauche sur ebay. Rachida Dati est "loanisé".

Idéologiquement, la droite semble morte, finie, disparue, cassée, cachée. En un mot, recomplexée ! Et politiquement, elle n'existe encore que parce que la gauche est absente.

Sarkozy n'assume plus son "Bling Bling"

Pécresse et Darcos ne sauvent plus les meubles

Eric Besson, ou les expulsions à visage humain

Pérol, symbole d'une monarchie bananière ?

Travailler plus ? Vraiment ?

Droite sécuritaire, toujours

Allez de toute urgence sur Sarkofrance pour lire cette article,comme le dit l'hebdomadaire "VENDREDI" une des chroniques les plues lues sur le net et redoutées à l'Élysée. 

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 22-03-2009 à 16h16

 Laurence Parisot au sommet de son art Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

En deux temps, trois mouvements (sociaux), Laurence Parisot se sera mis à dos une bonne partie de la France. Les syndicalistes, les grévistes, les manifestants et ceux qui les soutiennent, l'opposition mais aussi... la majorité ! Il fallait le faire. Chapeau !

Laurence Parisot

Mardi, Laurence Parisot a considéré que la grève générale avait "un coût en termes de démagogie et d'illusions créées". "C'est une facilité, je ne crois pas que ce soit une réponse" a-t-elle déclaré avant d'accuser la CGT de "provoquer des destructions d'emplois" à Marseille. Ce matin, invitée sur Europe 1, elle a en outre asséné que cette journée de mobilisation avait "un coût direct", en référence aux heures non travaillées, "et indirect", estimant que cette grève était "catastrophique pour la réputation de la France". Voilà pour les syndicats.

Pas les moyens ni le désir de moraliser le capitalisme

Plus fort, interrogée sur la proposition du 18 février de Nicolas Sarkozy d'encadrer les rémunérations des dirigeants d'entreprise qui recourent au chômage partiel ou à des licenciements économiques en période de crise, elle a répondu le plus simplement du monde : "Nous, Medef, nous avons une autorité morale mais pas plus que ça. Nous n'avons pas les moyens ni même le désir d'imposer quelque chose qui dépend de la relation contractuelle entre le mandataire social et son entreprise, via les décisions du conseil d'administration".

Et vlan !

D'un coup d'un seul, Laurence Parisot vient de mettre par terre toute la politique de "moralisation du capitalisme" du gouvernement, qui s'appuie exclusivement sur les chartes éthiques de "l'autorité morale" du MEDEF pour limiter les primes de départ et autres parachutes dorés des patrons. L'on découvre donc aujourd'hui que le MEDEF n'a pas les moyens "d'imposer" quoi que ce soit à ses affiliés. Pourtant, n'avait-on pas entendu la ministre de l'économie, à l'unisson de la patronne des patrons, nous affirmer que ces mesures éthiques étaient des "engagements très forts" qui devaient avoir "force de loi" ?

Ironie de l'histoire, c'est l'Ifop, l'institut de sondage de Laurence Parisot, qui a révélé mardi que 78 % des Français considèrent justifié le mouvement social de ce jeudi 19 mars. Elle aurait voulu motiver encore plus les syndicats qu'elle ne s'y serait pas pris autrement. A croire qu'elle a investi dans un mouvement révolutionnaire...

www.lesmotsontunsens.com


ANALYSE DE MOI MÊME / Laurence Parisot, la patronne du MEDEF est d'extrême gauche, ses déclarations provocatrices sur la gréve du 19 mars n'ont pour but que de mettre le feu dans les manifs, en effet ce sous-marin du NPA réve du grand soir, la preuve, cette photo prise a la sortie d'un meeting d'Olivier Besancenot.


  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 21-03-2009 à 00h28

 Anne Méaux, reine de com’ Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Anne Méaux, grande prêtresse de la com' et gardienne de l'image de la moitié du CAC 40, réussit une nouvelle volte-face pour rester au cœur du pouvoir.

Anne Méaux

Après Rachida Dati dont elle travaille l'image dans les médias, Bernard Kouchner qui l'a enrôlée pour essayer d'éteindre l'incendie allumé par les révélations de Bakchich, voici que maintenant, François Pérol, l'ancien secrétaire général de l'Elysée parachuté, au mépris des règles anti-pantouflages, à la tête du groupe Caisses d'épargne-Banques populaire, vient de la confirmer dans son rôle de communicante du groupe. Ces deux là s'étaient rencontrés à l'occasion du dossier Arcelor. Anne Méaux défendait alors le groupe Mittal. Une position sensiblement proche de celle de Pérol.

Bref, l'ancienne ultra-libérale reconvertie dans le chiraquisme triomphant passe aujourd'hui pour le principal pompier de service de la « sarkozie » en déroute. Beau retournement !

La com', son dada préféré

Méaux, « Sarko girl » ? A priori rien que de normal pour cette fille de médecin de Neuilly. Même si son parcours politique, au sein de la droite, de toutes les droites, passe pour l'un des plus tortueux de la république. Il commence en 1968 quand, lycéenne, Anne Méaux, jeune fille blonde et dynamique, s'échine à monter des comités anti-grèves.

Etudiante ensuite à Sciences-Po, d'où elle sort diplômée en 1974, la future étoile de la communication politique, milite alors carrément du côté d'Ordre Nouveau et du Parti des Forces nouvelles, des groupuscules post-fascistes assez courus à l'époque.

Note du vengeur : vous pouvez aller voir ce lien, quand l'UIMM (la branche métallurgie de MEDEF) financé l'extrême droite en France dont faisait partie Ordre Nouveau, ICI.

C'est là qu'elle rencontre son premier mentor en la personne d'Alain Robert, un militant d'extrême-droite chargé de rallier la jeunesse anti-gaulliste à la candidature de Giscard aux présidentielles. De fil en aiguille, Anne Méaux rejoint le service de presse de VGE en 1976. La militante de choc, habituée aux coups de poings contre les gauchistes, s'initie alors aux subtilités plus feutrées de la com'.

Méaux, amie du CAC 40 et des politiques

Sur le carreau après 1981, Anne Méaux retrouve une ancienne figure- qu'elle a connu lors de la fondation d'Occident- de l'ultra-droite étudiante devenue chantre de l'ultra-libéralisme : Alain Madelin. En 1986 au retour de la droite au pouvoir, Méaux a même carrément sa place au bureau politique du Parti républicain, la machine de guerre de « la bande à Léo ».

Epargnée par les soucis judiciaires qui vont bientôt s'abattre sur les ultra-libéraux égarés dans les méandres du financement politique illégal, Méaux a déjà donné une nouvelle tournure à sa carrière. La politique est mise entre parenthèses. Bienvenue dans le monde des affaires ! Anne Méaux crée son cabinet Image 7, et commence à truster tous les contrats de consultants en communication des grands patrons.

Les années fric battent leur plein. En quelques années, la méthode Méaux, faite de connivence avec les journalistes et de roublardises avec ses clients grands patrons, se révèle d'une efficacité diabolique. Avec son ancien collègue de la bande à Léo, lui aussi reconverti dans la com', Michel Calzaroni, elle veille à l'image de la moitié du CAC 40. Et son meilleur client, le milliardaire François Pinault, la rapproche de la Chiraquie alors archi-dominante à droite.

Un atout de plus pour décrocher des contrats tant, en France, la politique et les affaires restent étroitement imbriqués. Méaux se convertie donc au chiraquisme. Et en 1995, après l'entrée de son nouveau champion à l'Élysée, l'ancienne militante néo-fasciste, ne se fait pas prier pour vendre aux ténors des affaires ses bonnes relations avec le Château. De gros contrats se nouent alors avec moult patrons d'entreprises publiques désireux de maintenir la meilleure entente possible avec le nouvel actionnaire. Et par conséquent, de garder leurs postes…

Chez Méaux, les invités font la vaisselle

L'arrivée de Sarko Ier au pouvoir aurait pu affaiblir un peu ses relations avec le pouvoir en place, tant la haine entre chiraquiens et sarkozystes reste vive. C'est mal la connaître ! Très proche d'Henri Proglio, le patron de Véolia, Anne Méaux se sert de ce gros client pour se rapprocher de son amie de l'époque, Rachida Dati.

Henri Proglio

Et voilà la Reine Méaux installée dès 2007 au cœur de la Sarkozie, grâce aux conseils en image qu'elle s'empresse de donner à la jeune garde des sceaux. Rachida Dati est donc « vendue » comme il se doit à ses autres grands amis, les patrons de la grande presse, invités aux célèbres dîners à la maison de Madame Méaux. Des agapes sans chichi, où tout le monde, PDG, politiques et journalistes, aident la maîtresse de maison à faire la vaisselle à la fin du repas !

Depuis, cette experte en communication de crise s'est escrimée pour faire passer le ministre des Affaires étrangères et du Gabon, le dénommé Bernard Kouchner, pour un honnête diplomate désintéressé et François Pérol pour un grand banquier indépendant. Beau travail !

Bakchich

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 16-03-2009 à 17h32

 Chômage,une chape de plomb politique et médiatique Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

 Chômage, suppressions d'emplois : une chape de plomb politique et médiatique

De concert, gouvernement et médias traditionnels font en sorte de minimiser l'ampleur de la crise afin de maintenir le plus longtemps possible un semblant de paix sociale.

Côté médias, sauf polémiques incontournables comme les scandaleuses suppressions d'emplois chez Total ou Continental, les journaux télévisés zappent les actualités sociales qu'elles abordent avec superficialité, survolant les conflits et les infos importantes au bénéfice du glamour ou des faits divers. Même l'«AFP social» ressemble désormais à une source tarie. Cet appauvrissement de l'actualité sociale est général : on le note dans toute la presse généraliste et même sur internet où seuls les plus indépendants tirent laborieusement leur épingle du jeu. Quant aux JT et aux magazines télévisés, ils cautionnent le règne de la pensée unique en confiant les débats toujours aux mêmes «experts», journalistes ou autres, à la solde du sarkozysme.

Tout va très bien, Madame la Marquise...

Côté politiques, si ce n'est la méthode Coué, c'est l'hypocrisie la plus crasse. Alors qu'ils ont toujours encouragé le libéralisme économique (et, sans le dire, ces outils indispensables à son bon fonctionnement que sont le chômage et la précarité), nos gouvernants font mine de désapprouver les décisions des entreprises qui licencient. De Laurent Wauquiez à Luc Chatel en passant par Philippe Marini, les grosses têtes de l'UMP s'indignent et font croire au bon peuple qu'ils vont faire justice alors qu'ils ne le peuvent ni ne le souhaitent réellement.

Même chose du côté des sondagiers et autres organismes statistiques : on nous fait croire que les Français sont d'accord pour travailler jusqu'à 62 ans, que la cote de Nicolas Sarkozy remonte, tandis que l'Unedic ou l'Insee minimisent les chiffres de l'inflation et du chômage.

Il s'agit, à la veille d'une nouvelle journée de grève nationale et dans un contexte de chômage explosif, d'atténuer au maximum le ressenti des Français. Pour ceux qui sont touchés de plein fouet, d'étouffer l'information. Cette omerta et ces mensonges, censés entretenir une légèreté salutaire pour ne pas écorner la «confiance», finissent par peser comme une chape de plomb sur un climat social déjà lourd. Reste à savoir combien de temps ces supercheries grossières réussiront à contenir le malaise.

ACTUCHOMAGE


  Lire le commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 12-03-2009 à 18h34

 Les journalistes français par le renseignement US Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Un lecteur m'a transmis ce document* qui dresse un panorama de la presse française, vue par les services de renseignement américains.

Voilà comment ils décrivent les journalistes français:

"Parmi les quelque 37 000 journalistes français, nombreux sont ceux qui se considèrent comme des intellectuels plutôt que comme des reporters. Au lieu de simplement rapporter des faits, ils essaient souvent d'influencer les lecteurs à travers leur propre parti pris. En même temps, de nombreux journalistes politiques et économiques ont reçu une éducation élitiste et fréquenté les mêmes établissements universitaires que les hommes politiques dont ils couvrent l'actualité... Par conséquent, ces reporters n'ont guère tendance à considérer leur rôle comme celui d'un chien de garde ou d'un contrepoids aux pouvoirs politique et économique en place".

La presse française se caractérise, selon eux, par le fait que les médias appartiennent à des entreprises dans d'autres domaines que les médias:

"Une particularité de la France est que beaucoup de médias importants appartiennent à des groupes qui dirigent des entreprises dans les domaines de l'espace, du luxe, de la construction, du transport. Ceci crée une culture d'autocensure dans les salles de presse, car ils ne peuvent pas éviter de couvrir ces industries. Par conséquent, quelques thèmes principaux sont souvent cachés ou remis à plus tard pour la publication jusqu'à ce qu'ils apparaissent sur des blogs et des sites Web, ou dans des publications "indépendantes" comme Le Canard Enchainé.

Cette concentration de la propriété de médias, qui réduit le pluralisme éditorial, menace l'indépendance des journalistes.

*Le document est issu d'un site américain sur les services de renseignement. C'est un site de la Fédération des scientifiques américains, une organisation non gouvernementale (wikipedia). Trouvé sur le blog meridien par BertranD.

Info trouvée sur le site Crise dans les médias

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 12-03-2009 à 16h41


|<< <<<  1   2   3  | 4 |  5   6   7   8   9   10   11   12  >>> >>|

Catégorie :
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 16-04-2006 à 08h39 | Mis à jour le 02-05-2010 à 02h38 | Note : 8.26/10