Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LEVENGEURMASQUE
levengeurmasque

Politiquement incorrect

Cheminot en colére de la politique libérale en France et ailleurs.

Des articles intéressants trouvés sur la toile, je n'ai aucune prétention journalistique, je laisse ça a ceux qui savent le faire.

Ah oui j'allais oublier, j'aime pas l'UMP et les ultra-libéraux.

"Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît." Michel Audiard

@

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- LES PREDATEURS DANS LE MONDE
- COUP DE BOULE
- UE, MEDIA, MEDEF
- POLITIQUE A LA FRANCAISE
- VIDEOS ET PHOTOS EN VRAC

5 DERNIERS ARTICLES
- Comment comprendre les agissements de certains
- vidéo pour les voyageurs
- Proglio (les copains et les coquins))
- Blog de Jacques (liens)
- Grippe A : Effets indésirables violents
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- Voyage de Sarko au Mexique, un cadeau empoisonné
- Comment comprendre les agissements de certains
- Au fait, combien gagne un sénateur ?
- Proglio (les copains et les coquins))
- vidéo pour les voyageurs
- le début de l’effondrement de "l’Empire américain"
- Rappel du cout de la guerre en Irak
- L'EXPLICATION
- Grippe A : Effets indésirables violents
- Blog de Jacques (liens)

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
010203
04050607080910
11121314151617
18192021222324
252627282930
<< Juin >>

BLOGS FAVORIS
1.Sud-rail-cerbere
2.Las-ocas-cerbere
3.Archive-sergio-rosem
Ajouter levengeurmasque à vos favoris

LIENS FAVORIS
- denver limousine
- denver limo
- denver limousine
- streaming vf
- one piece streaming
 Guadeloupe : négociations suspendues Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 


La situation n'avance pas en Guadeloupe, où l' État hésite à trancher entre petits et grands patrons. Les négociations qui devaient reprendre aujourd'hui à 11 heures (heure locale) sont suspendues.

Mardi 24 février

A 11 heures, reprise des négociations…ben non

Prévues pour reprendre ce matin à 11 heures (à Pointe-à-Pitre), 16 heures (à Paris), les négociations ne reprendront finalement pas aujourd'hui. Le préfet de Guadeloupe a préféré prendre son temps. Un peu comme l' État qui hésite entre la position des petits patrons (45 000 emplois sur l'île), enclins à accepter les propositions du LKP et la prime de 200 euros ; et la posture du Medef, opposées à de telles concessions.

Lundi 23 février

Pointe-à-Pitre, en attente des résultats des négociations (20 heures locales, 15 heures à Paris)

Devant la PAF (police aux frontières), où se tiennent les négociations, la foule n'a pas désemplie ce soir. Pourtant, certains poireautent là depuis 11 heures du matin. Tandis que les tambours tonnent et que les chants pénètrent le coeur de Pointe-à-Pitre, au son de « La Gwadloup se tan nou, la Gwadloup se pa ta yo, yo pé ké fè sa yo, vlé adan péyi an nou » (NDR : « La Guadeloupe c'est à nous, la Guadeloupe c'est pas à eux, ils ne feront pas ce qu'ils voudront dans notre pays »), les grévistes parlent des revendications du collectif auquel ils appartiennent.`

 - JPG - 185.9 ko
                                           © Nardo

Germaine Chicot-Marcin s'occupe du dossier des Mutuelles. Enfin de ce qu'il en reste, c'est-à-dire rien. En 2005, à la demande d'une autorité indépendante de l' État, la Commission de contrôle des assurances et des mutuelles (CAM), les 51 Mutuelles et 2 Unions de la Guadeloupe ont été liquidées. Et sans que ses présidents en aient été informés. 655 millions ont été vilipendés, pour ne pas dire volés aux Guadeloupéens qui avaient cotisé, ajoute Mme Chicot-Marcin, indignée. La dame a déjà défendu son dossier auprès du ministre de l'Outre-Mer Yves Jégo, qui avait quitté la Guadeloupe avant le début des débats.

Elie Domota, le porte-parole du collectif LKP annonce les résultats des premières négociations et appelle à renforcer la lutte, agacée par la lenteur de l' État à trancher. Les petits patrons de l'UCEG (Union des chefs d'entreprise de Guadeloupe) ont proposé d'accéder aux demandes du LKP en deux temps. L'augmentation de 200 euros serait alors prise en charge à moitié par l' État, à moitié par les collectivités territoriales. Une mesure immédiatement baptisée « 100 + 100 » par la foule et catégoriquement refusée par le Medef. Sans que l' État tranche.

Devant une camionnette/garde-manger, après les annonces partielles des résultats des négociations entre le LKP, le patronat et l' État, un charpentier s'exclame : « C'est une affaire de lutte des classes ! » Pour lui comme pour la majorité des grévistes ici, la position tenue par le Medef local est « inadmissible ».

Le charpentier est satisfait de sa situation personnelle. « Mon patron est un petit patron, nous ne sommes que sept salariés. Il a accepté tout de suite les 200 euros de prime. Du coup, au lieu du Smic, je toucherai 1400 euros brut par mois. »

Bakchich

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 24-02-2009 à 19h06

 Il faut sauver la bourse française ! Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

laurence_parisot_et_bill_gates_reference.jpgLa Bourse de Paris se trouve à son plus bas niveau depuis avril 2003 (Boursier.com).

Le Gouvernement chapeauté par le Président Sarkozy fait ce qu'il peut, mais il ne peut pas tout faire (contrairement à ce qu'il croit).

C'est pourquoi, cher particulier qui lit ce blog, je te propose de l'aider.

Oui ! Toi, simple salarié tu peux avoir l'honneur d'aider notre illustre Président et son Gouvernement.

Toi qui travaille chez Mittal-Arcelor ou chez PSA. Quand tu recevras de ta direction des ressources humaines, la lettre te proposant un départ négocié. Hé bien accepte le !

Comme le relève le journal le monde, les enreprises (surtout les grosses) préfèrent les départs négociés aux licenciements secs.... Ca coûte aussi cher pour l'entreprises certes, mais ça fait beaucoup moins de vagues dans l'entreprise et chez les média.

Alors, cher (futur-ex) salarié, si tu veux faire remonter l'action de ton entreprise, accepte la proposition de départ négocié. A quoi bon embêter les Prud'hommes déjà débordés ?

Et puis, si tu acceptes de partir de ton entreprise sans vague, ça profite aussi aux intéressements des salariés qui seront encore là l'année prochaine. Tu es donc solidaire également avec les gens de ta classe sociale ...Penses-y !

C'était la rubrique d'Elmone : "comment se rendre utile à l'économie la finance française ?"

jen-airienadireetalors.20minutes-blogs.fr/

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 22-02-2009 à 09h55

 Françoise Laborde au CSA, la boucle est bouclée Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Rappelez-vous un article récent du vengeur masqué ou Françoise Laborde critiquait les cheminots en les traitants de collabos et de privilégiés, cela a dut plaire au pouvoir en place en général et a talonnette-man en particulier, car celle-ci vient d'être nommée au CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel)

Nicolas Sarkozy nomme Françoise Laborde au CSA

Le président de la République Nicolas Sarkozy a nommé samedi 24 janvier la journaliste Françoise Laborde au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), "en remplacement de Madame Agnès Vincent, dont le mandat est arrivé à son terme", indique un communiqué de l'Elysée. Françoise Laborde, qui fêtera ses 56 ans le 1er mai présente "Les 4 vérités", une interview, le plus souvent politique, qui intervient au cours du programme Télématin (dont elle est par ailleurs la rédactrice en chef). Elle est également la présentatrice remplaçante des journaux de 13h00 et 20h00 de France 2 depuis 1999.

Cette nomination intervient dans le cadre du renouvellement d'un tiers des membres du CSA, qui compte neuf membres. Vendredi, le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer, avait déjà nommé Emmanuel Gabla, un ingénieur des télécommunications, en remplacement de Christian Dutoit. L'atttribution du dernier siège relève de l'autorité du président du Sénat.

Ces nominations interviennent en pleine crise sur la réforme de l'audiovisuel public qui prévoit notamment que ce sera désormais le chef de l'Etat et non plus le CSA qui nommera le président de France Télévisions et de Radio France.

Dans la vidéo qui suit dans le 13 heures de France 2, Françoise Laborde donne alors la parole à un professionnel de la santé : Philippe Juvin, le "chef de service des urgences à l'hôpital Beaujon", précise Françoise Laborde. Juvin explique, sur le plateau, que ces morts ne sont pas dues à un manque de moyens, contrairement à ce qu'affirme par exemple l'Association des médecins urgentistes de France

Mise en garde contre "l'utilisation" politique de la mort d'un patient, "manque d'un pilote" pour l'hôpital, défense de la loi Bachelot … le discours de Juvin ressemble fort à des arguments politiques, tendance UMP. Et en effet, ce sont autant d'arguments déjà développés par Juvin lui-même dans … un communiqué du parti.

L'urgentiste de France 2 est, à ses heures perdues, secrétaire national de l'UMP, et membre du comité exécutif du parti. Sans oublier ses mandats de secrétaire départemental adjoint de l'UMP dans les Hauts-de-Seine, vice-président du Conseil Général des Hauts-de-Seine, et maire de La Garenne-Colombes, tous ces renseignements étant mentionnés sur son blog ainsi que sur sa page Wikipedia.

A aucun moment de l'entretien, même lorsque l'interviewé prend position sur la loi Bachelot, ces fonctions ne sont évoquées. Le "synthé" de présentation de France 2 se contente d'indiquer : "Chef de service des urgence à l'AP-HP Beaujon (Clichy)" Infos : arretsurimages. net


  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 31-01-2009 à 08h26

 Nouveau clash entre Sarkozy et Cohn-Bendit Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

La passe d'armes entre Cohn-Bendit et Sarkozy - Nouvel Obs
L'intervention de Nicolas Sarkozy devant le Parlement européen, mardi 16 décembre, a été marquée par une nouvelle charge du leader des Verts contre le président français, suivie, quelques minutes plus tard, par une cinglante réplique du président français.
  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 19-12-2008 à 09h44

 Suppression de la publicité à la télévision Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Dans la mesure où Patrick de Carolis a annoncé la suppression de la publicité sur les chaînes publiques après 20 heures à partir du 5 janvier, je m'interroge...

La loi qui sera promulguée servira à quoi ? Pourquoi en parler ? Ah ! Si... C'est le seul truc qui pourrait être apprécié par le public... Plus de pub.

Cette loi semblera donc avoir un effet rétroactif.

Le Conseil Constitutionnel aura-t-il le plaisir de rigoler en invalidant cette loi car la décision n'est pas du ressort de la loi mais du Conseil d'Administration de France Télévision ?

Nos parlementaires sont-ils dorénavant assimilés à des membres d'un Conseil d'Administration rémunérés pour valider les décisions du Président Directeur Général ? Peut-on considérer Nicolas Sarkozy comme le PDG de la France ?

Comment va-t-on faire pour aller éliminer la bière s'il n'y a plus de pub pendant la mi-temps des matches ?

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 17-12-2008 à 05h23


|<< <<<  1   2   3   4  | 5 |  6   7   8   9   10   11   12  >>> >>|

Catégorie :
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 16-04-2006 à 08h39 | Mis à jour le 02-05-2010 à 02h38 | Note : 8.26/10