Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LEVENGEURMASQUE
levengeurmasque

Politiquement incorrect

Cheminot en colére de la politique libérale en France et ailleurs.

Des articles intéressants trouvés sur la toile, je n'ai aucune prétention journalistique, je laisse ça a ceux qui savent le faire.

Ah oui j'allais oublier, j'aime pas l'UMP et les ultra-libéraux.

"Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît." Michel Audiard

@

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- LES PREDATEURS DANS LE MONDE
- COUP DE BOULE
- UE, MEDIA, MEDEF
- POLITIQUE A LA FRANCAISE
- VIDEOS ET PHOTOS EN VRAC

5 DERNIERS ARTICLES
- Comment comprendre les agissements de certains
- vidéo pour les voyageurs
- Proglio (les copains et les coquins))
- Blog de Jacques (liens)
- Grippe A : Effets indésirables violents
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- Voyage de Sarko au Mexique, un cadeau empoisonné
- Comment comprendre les agissements de certains
- Au fait, combien gagne un sénateur ?
- Proglio (les copains et les coquins))
- vidéo pour les voyageurs
- le début de l’effondrement de "l’Empire américain"
- Rappel du cout de la guerre en Irak
- L'EXPLICATION
- Grippe A : Effets indésirables violents
- Blog de Jacques (liens)

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01020304050607
08091011121314
15161718192021
22232425262728
293031
<< Octobre >>

BLOGS FAVORIS
1.Sud-rail-cerbere
2.Las-ocas-cerbere
3.Archive-sergio-rosem
Ajouter levengeurmasque à vos favoris

LIENS FAVORIS
- denver limousine
- denver limo
- denver limousine
- streaming vf
- one piece streaming
 Le NON irlandais remit en cause par les élites Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Merkel, Sarkozy, Barroso... : la démocratie, on s'assoit dessus !





Merkel, Sarkozy, Barroso... : la démocratie, on s'assoit dessus !
Dans une déclaration conjointe, Merkel et Sarkozy affirment que le « Non » irlandais ne représente pas la mort du Traité. Ce vote peut être en quelque sorte ignoré sous-entendent-ils. Ils appellent les pays européens à poursuivre le processus de ratification :

« Nous prenons acte de la décision démocratique des citoyens irlandais avec tout le respect qui lui est due, même si nous la regrettons. (…) Le traité de Lisbonne a été signé par les chefs d'Etat ou de Gouvernement des 27 Etats membres et la procédure de ratification est déjà achevée dans 18 pays. Nous espérons donc que les autres Etats membres poursuivront le processus de ratification. Nous sommes convaincus que les réformes contenues dans le traité de Lisbonne sont nécessaires pour rendre l'Europe plus démocratique et plus efficace et qu'elles lui permettront de répondre aux défis auxquels sont confrontés ses citoyens. »

Le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes français, Jean-Pierre Jouyet, s'est dit « effondré » par le « non » irlandais, il s'est ensuite repris, déclarant que « l'Europe n'est ni en panne ni en crise ».

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso a, quant à lui, déclaré que malgré le « non », le traité « n'est pas mort ». « La raison d'être du traité de Lisbonne est de résoudre des problèmes spécifiques. Lorsque 27 gouvernements décident d'adopter le Traité de Lisbonne, ils ne le font pas juste pour s'amuser. Ils l'ont fait parce qu'il y a un problème et nous devrions trouver un nouveau moyen pour travailler ensemble dans une Europe élargie. Le problème est toujours là. »

Vaclav Klaus, le Président tchèque, pourra-t-il ramener ses collègues à la raison ? Il a déclaré en effet que : « Le projet du Traité de Lisbonne s'est interrompu aujourd'hui avec la décision des électeurs irlandais et sa ratification ne peut pas être poursuivie. Le résultat est, je l'espère, un message clair adressé à tous. C'est une victoire de la liberté et de la raison sur des projets élitistes et artificiels et sur la bureaucratie européenne. »

Pour approfondir le sujet vous pouvez consulter notre focus en cliquant ici


  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 15-06-2008 à 20h09

 Les irlandais disent Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

NO

Il ont renvoyés au vestiaire tout ces ouiouistes en leur disant qu'ils pouvaient se le mettre bien profond le Traité de Lisbonne, depuis ce soir je les aime bien ces irlandais.

Vous allez voir que dans les prochains jours, les abrutis ouiouistes vont nous sortir que c'est a cause du vendredi 13 que le NON est passé.

La présidence de l'Europe du pauvre Nicolas ne commence pas trés bien, il doit supplier les fées libérales que le reste des 6 prochains mois soit moins noirs que ce vendredi 13 juin 2008


  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 13-06-2008 à 23h01

 Solidaires veut se poser en alternative Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Solidaires veut se poser en alternative aux grands syndicats 
03 Juin 2008

  L'union syndicale Solidaires, qui comprend notamment les syndicats SUD, a affirmé mardi lors de son congrès représenter une alternative aux grandes centrales syndicales, particulièrement CGT et CFDT, accusées de "composer" avec le gouvernement.

"Le syndicalisme a une responsabilité écrasante face à ce gouvernement. En termes de mobilisation, mais aussi en termes de bataille idéologique face à cette droite décomplexée", a déclaré la porte-parole Annick Coupé dans son discours d'ouverture. "Certaines [organisations syndicales] cherchent d'abord à composer avec ce gouvernement et continuent à vouloir accompagner les réformes, même si elles sont porteuses de reculs sociaux", a-t-elle déploré. Face à ces organisations, "il s'agit de rendre crédible notre projet syndical et l'idée qu'il y a des alternatives possibles", a-t-elle insisté.

"Il est temps que le mouvement syndical se ressaisisse et donne enfin des perspectives de mobilisation générale" face au "projet de destruction sociale généralisée" mené par le gouvernement. La responsable de l'union syndicale (43 fédérations et syndicats) a justifié par ce contexte le choix de se joindre à la CGT et la CFDT pour la journée d'action du 17 juin contre les projets de réforme des retraites et de la loi sur les 35 heures.

Solidaires est une des seules organisations syndicales, avec la FSU, à avoir rejoint l'appel à la mobilisation. FO, la CFTC, la CFE-CGC et l'Unsa (syndicats autonomes) ont annoncé lundi qu'elles ne participeraient pas. "Même si nous avons souhaité qu'il y ait une convergence plus importante, il nous semble impossible d'être absent sur un appel interprofessionnel à la grève" le 17 juin, a-t-elle expliqué. Annick Coupé n'a toutefois pas manqué de rappeler que CGT et CFDT ont posé des obstacles, dans la "position commune" signée avec le Medef et la CGPME, à la représentativité de Solidaires, qui ne figure pas actuellement dans le club des cinq centrales reconnues au plan interprofessionnel (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC).

Le projet de loi réformant les règles de la représentativité des syndicats, qui reprend sur ce volet la "position commune", n'assure pas à Solidaires d'acquérir une place dans le jeu de la négociation sociale. "Tout est fait comme si le patronat, le gouvernement et certaines centrales souhaitaient recomposer le paysage syndical par en haut, selon un schéma qui vise à marginaliser le syndicalisme de luttes et à favoriser un syndicalisme de plus en plus institutionnalisé", a estimé Mme Coupé.

"Solidaires est à un tournant, on n'a pas le choix : grandir ou être marginalisé, voire disparaître", a souligné peu après Laurent Gathier, du Syndicat national unifié des impôts (SNUI), à la tribune du congrès. Face à cette impasse de représentativité institutionnelle, "assumons ce que nous sommes, sortons du 'anti-autres organisations syndicales', soyons d'abord pro-Solidaires", a-t-il ajouté.

Certains délégués ont reconnu la "faiblesse de revendications en matière d'emploi, de salaires, de conditions de travail, de souffrance au travail" (Solidaires-douanes), et d'autres ont souligné la nécessité de se développer sur "deux jambes, celle du public et celle du privé" (Sud-PTT).

La plate-forme revendicative de Solidaires sera discutée et votée lors des deux journées suivantes du congrès, mercredi et jeudi.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 03-06-2008 à 23h08

 Ruquier: Un Pernaut Sinon Rien !!!... Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

La rédaction de TF1 est-elle soluble dans le Pernaut ?

"La réforme des régimes spéciaux de retraite était dans le programme de Nicolas Sarkozy et c'est pour cela qu'il a été élu". Mais qui s'exprime ainsi ? François Fillon ? Xavier Bertrand ? David Martinon ? Non, c'est Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Ses prises de position qui nous font habituellement tant rire ont agacé dans les rangs des syndicats et dans les rang de ceux qui croient encore que le premier journal de 13h (7 millions de téléspectateurs) de France devrait être présenté avec un minimum de décence. Les montages sur le web se succèdent depuis plusieurs jours pour dénoncer son parti pris. Les Guignols de l'Info ont chargé toute la semaine dernière Pernaut et Le Monde a même consacré un article aux dérives du journaliste vedette de TF1. En tout cas, comme d'habitude, a 13h sur TF1, c'est un doigt de journalisme, deux doigts de Pernaut.

Ruquier s'est copieusement moqué de Jean-Pierre Pernaut samedi soir. Il l'a qualifié de "nouveau porte-parole du gouvernement" et en a rajouté en racontant comme les grèves de transports l'empêchait de faire sa navette quotidienne avec l'Elysée pour préparer son journal...

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 12-12-2007 à 08h45

 Bravo, camarade ! Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 


Le Politburo de CSP vote à l'unanimité et dans l'enthousiasme obligatoire un vibrant satisfecit à la camarade Parisot. En effet, depuis que nous l'avons inflitrée dans les hautes sphères du patronat, celle-ci fait preuve d'une formidable inventivité pour faire comprendre aux plus obtus à quel point le libéralisme est odieux, et qu'il ne mérite que son annihilation.

Car à présent, nous pouvons le dire à voix haute : la camarade Laurence Parisot, de son vrai nom Natacha Illitch Bronsteinovitch, est un agent trotskyste spécialement formée et entraînée pour pratiquer l'entrisme au MEDEF. Le capitaine Illitch Bronsteinovitch, trempée dès le plus jeune âge à la conscience de classe la plus pointue, passée par les Jeunesses Besancenistes où elle a excellé, promue lieutenant de La Nouvelle Armée Rouge à 17 ans, et major de promotion à l'École des cadres de la Quatrième Internationale, est définitivement ce que la socialisme peut produire de meilleur. Puisse son exemple et son dévouement inspirer ses camarades pour des décennies !

Certes, la décision de placer un agent provocateur au plus près des dominants ne faut pas chose aisée. Il fallait un élément de valeur qui ne craindrait pas les risques et les tourments inhérents au travail de sape sous couverture. Le choix de notre taupe était crucial : elle nous a comblé au-delà de toutes nos espérances ! Mais malgré tout, nous savions que cela ne pourrait pas durer : par sa dernière provocation concernant l'abolition de la durée légale du temps de travail, notre agent a réussi son plus beau coup, mais qui signe en même temps l'arrêt de sa mission. Elle sera donc exfiltrée dans les plus brefs délais, et partira sous une nouvelle identité à Caracas. Gageons que là bas, elle continuera à se comporter en ardent défenseur de la cause prolétarienne.

Grâce au capitaine Natacha Illitch Bronsteinovitch, c'est désormais des milliers de travailleuses et de travailleurs qui sentent leur coeur se soulever à la moindre mention du mot "patron". Ce sont des milliers d'anonymes qui ont perçu la véritable nature de l'exploitation, et qui ont compris que sous les sigles UMP/MEDEF, c'est la même idéologie qui est à l'oeuvre. Il y'en a même qui seraient prêts à rejoindre l'avant-garde éclairée de notre joli NGPA à venir ! Oui, la camarade Parisot a plus fait que quiconque pour conscientiser les masses et les préparer à l'inéluctable soulèvement salvateur, puisque face au visage obscène du capitalisme qu'elle a si bien représenté, les dominés comprennent chaque jour un peu plus que le salut ne viendra pas du réformisme mou du cul.

Gloire à elle !
Gloire au Politburo !
Hourra pour la Quatrième Internationale et pour John Le Carré notre maître à tous!

Vive le socialisme triomphant !

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 25-11-2007 à 08h43


|<< <<<  5   6   7   8   9  | 10 |  11   12   13   14   15   16  >>> >>|

Catégorie :
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 16-04-2006 à 08h39 | Mis à jour le 02-05-2010 à 02h38 | Note : 8.26/10