Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LEVENGEURMASQUE
levengeurmasque

Politiquement incorrect

Cheminot en colére de la politique libérale en France et ailleurs.

Des articles intéressants trouvés sur la toile, je n'ai aucune prétention journalistique, je laisse ça a ceux qui savent le faire.

Ah oui j'allais oublier, j'aime pas l'UMP et les ultra-libéraux.

"Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît." Michel Audiard

@

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- LES PREDATEURS DANS LE MONDE
- COUP DE BOULE
- UE, MEDIA, MEDEF
- POLITIQUE A LA FRANCAISE
- VIDEOS ET PHOTOS EN VRAC

5 DERNIERS ARTICLES
- Comment comprendre les agissements de certains
- vidéo pour les voyageurs
- Proglio (les copains et les coquins))
- Blog de Jacques (liens)
- Grippe A : Effets indésirables violents
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- Voyage de Sarko au Mexique, un cadeau empoisonné
- Comment comprendre les agissements de certains
- Au fait, combien gagne un sénateur ?
- Proglio (les copains et les coquins))
- vidéo pour les voyageurs
- le début de l’effondrement de "l’Empire américain"
- Rappel du cout de la guerre en Irak
- L'EXPLICATION
- Grippe A : Effets indésirables violents
- Blog de Jacques (liens)

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01020304050607
08091011121314
15161718192021
22232425262728
293031
<< Octobre >>

BLOGS FAVORIS
1.Sud-rail-cerbere
2.Las-ocas-cerbere
3.Archive-sergio-rosem
Ajouter levengeurmasque à vos favoris

LIENS FAVORIS
- denver limousine
- denver limo
- denver limousine
- streaming vf
- one piece streaming
 Cette droite qui joue à se faire peur... Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

de

Quel délice en ce moment que de lire le Figaro ! Mais si, mais si ! C'est juste une façon de voir les choses, une manière de lire. Puisqu'en ce moment, tout ce que les éditoriaux, les articles, et à peu près la totalité de ce qui y est imprimé peut se résumer en un seul mot : éructations. Des éructations sur les grèves et les mouvements sociaux. C'est, comment dire...un régal de fin gourmet. Je ne m'en lasse pas.

Tenez, le billet d'humeur bilieuse d'Etienne Mougeotte, "La fermeté paye" : un grand moment de prophétie auto-réalisatrice, puisque l'essentiel de l'article est rédigé...au passé. Oui, comme si on était plus en plein mouvement social, que celui-ci aurait échoué, et que Nain 1er aurait défait l'hydre néo-bolchévik qui fait rien qu'à vouloir détruire la France...

"Ce baroud d’honneur, si l’on peut dire, était inévitablement voué à l’échec".

Ah ?

"en dépit des apparences, le front syndical était tout sauf uni"

Mouais, admettons, encore que...

Et la mieux, je crois :

"Quels que soient les tenants et les aboutissants immédiats des perturbations de cette semaine et le risque éventuel de lien avec la grève des fonctionnaires à venir, la lecture politique en est claire. La fermeté dont a fait preuve l’exécutif a payé."

Wabon ?

Euh, quelqu'un aurait-il l'obligeance d'expliquer à Etienne Mougeotte, calmement, avec des mots simples, que les grèves ne sont pas terminées ? Que le mouvement s'étend chez les étudiants ? Et surtout, comment dire ça poliment...si on entend pas Sarkozy, c'est peut-être précisément pour éviter une nouvelle boulette dont il est devenu coutumier ces derniers temps ? Non ?
Mais ça, c'est la réalité. Et quand on écrit dans le Figaro, on aime pas la réalité. Alors on verrouille toutes les écoutilles, on se bouche yeux, nez et bouche, et on remplit les ballasts pour partir en immersion profonde, loin, le plus loin possible des cégétistes et autres SUD-Rail...

Dans ce Koursk de la haine de classe, Ivan Rioufol tient ferme la barre, mais en refusant obstinément de voir ce que lui indiquent ses instruments de bord ; ainsi, il peut lâcher dans un rot embrumé le 16 novembre dernier : "les menaces de contre-manifestations, appuyées hier par l’UMP, délégitiment encore davantage un syndicalisme conflictuel à l’image dégradée."
Et deux jours plus tard, on a bel et bien vu ce que ça représentait dans la rue, la majorité silencieuse qui soutient les réformes (Cf. plus bas : "Ridiculissime")...

Mais la palme de l'imbécillité paranoïaque revient haut la main à Alain-Gérard Slama, qui est certes coutumier de ce genre de distinction : ah ! son article "Le corporatisme saisi par le gauchisme" est un poème...
Qu 'y apprend t-on ?
D'abord, asséné avec une délicatesse de panzer, un péremptoire "l’impopularité des grèves est générale".
Ah ? Bon, Slama l'affirme, si il le dit, c'est qu'il a ses raisons. Passons.
Mais AGS met en garde : "En revanche, nous voyons la base s’obstiner à poursuivre le conflit, et l’extrême gauche se durcir."
Ah, lesstrèmgôche, encore elle ! La pieuvre trotskyste, vous dis-je !

"Cette dernière hypothèse doit être prise au sérieux, dans la mesure où l’exploitation de cette situation par l’extrême gauche pourrait se révéler, à terme, beaucoup plus difficile à maîtriser que ne le fut l’opposition communiste sous la Ve République."

Là, le lecteur lambda du Figaro sent une goutte de sueur glacée lui descendre l'échine : ces gens sont fous, ils vont me prendre ma Renault Espace.

Mais ce n'est que le début...
Car l'oeil sombre et la plume lourde, AGS décrit l'implacable mécanique du pire :

"En cas d’échec de la politique économique du gouvernement, et compte tenu de l’antilibéralisme quasi instinctif diffus dans l’opinion française, ce mouvement pourrait espérer se renforcer d’une partie des mécontents, et les entraîner dans sa haine du capitaliste et du bourgeois, de la même façon que le Front national a exploité le fond de xénophobie qui germe au cœur de toute frustration sociale."

Et ne se tenant plus, Alain-Gérard Slama prophétise rien moins que l'Apocalypse :

"l’extrême gauche (...)vise, en multipliant les blocages, à créer un climat de guerre civile, à la faveur duquel elle espère détourner au bénéfice de son objectif révolutionnaire les corporatismes qui paralysent le pays ."

Nous continuons à faire nos courses chez Fauchon alors que nous sommes au bord du gouffre.

Car décidément, la si hideuse pieuvre néo-bolchévik est partout ! PARTOUT !

"un gauchisme, dont l’idéologie, savamment banalisée, s’est emparée des sciences sociales, d’une partie de l’intelligentsia et des médias"

Bon, là, on ne voit pas très bien où il voit des gauchistes dans les médias...à moins que ce soit Serge Halimi qui présente "C dans l'air", ou Pierres Carles qui a droit à une après-midi spéciale chez Drucker, ou encore Arlette Chabot qui n'invite systématiquement que Besancenot, Krivine, Laguiller et Mélanchon pour des débats de fond du genre "Le collectivisme : gentiment, ou au knout ?"...Bon, là, j'ai comme un doute, j'avoue.

Et pour finir, la mine sévère, AGS gronde les solutions pour se débarrasser de cette odieuse chienlit :

"la réforme des règles de la représentativité syndicale et le secret des votes de fin de grève seront à instaurer d’urgence."

En clair : mais qu'on les brise bordel ! Qu'on leur interdise de s'exprimer, putain ! Vos gueules, cons de salariés qui sentent mauvais sous les bras ! Sinon, c'est la LCR au pouvoir ! Non, je ne délire pas, c'est la réalitééééééééé !!!!!!

Oui, tout ça est navrant.
Encore une fois, la droite en pleine crise d'autisme aggravé nous prête des super-pouvoirs, ce qui en dit surtout long sur sa peur du rouge, qu'elle s'obstine à voir partout.
Alors évidemment que les camarades sont intégralement partie prenante du mouvement social. Mais davantage au titre de militants syndicaux très politisés que boutefeux qui visent un grand soir dont les conditions sont (hélas) très loin d'être réunies.

En revanche, Slama à un peu raison sur un point :
On fera tout ce qu'on peut pour que la base déborde les centrales.
Parce que c'est le seul moyen de faire plier Fillon et consorts.
Et ça, oui, Alain-Gérard et tous les autres, là dessus, vous pouvez nous faire confiance : vos "réformes" de merde, on ne va pas les laisser passer...

  Lire le commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 20-11-2007 à 21h09

 LAMENTABLE (vidéo) Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

MANIF DE DROITE ANTI-GREVE.

« Fillon tiens bon! », « cheminots au boulot! », « grévistes égoïstes! ». Environ 8000 manifestants, selon la police, sont descendus dans la rue, hier, scander des slogans anti-blocages, aussi bien dans les transports que dans les universités. Ambiance France d'en haut, plutôt agée et issus des beaux quartiers, comme en témoignent ces deux couples venus du Vésinet. « On manifeste dès que l'ordre public est menacé », affirme l'une des épouses. « 30% de mon personnel ne peut plus venir travailler », se plaint le mari, chef d'entreprise

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 19-11-2007 à 12h59

 L'Europe n'aime pas la grève Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

de

Bruxelles a mis en garde contre les effets négatifs et les risques de répercussions de la grève, en France et en Allemagne, sur l'économie européenne. Le Commissaire européen aux transports et vice-Président de la Commission européenne, Jacques Barrot, pense qu'une longue grève dans les transports peut endommager l'économie, pas seulement, celles de l'Allemagne et de la France, mais aussi, celles des pays voisins. "Dans certaines entreprises belges, a-t-il ajouté, la production a ralenti, parce que les marchandises ne peuvent plus être livrées d'Allemagne, en raison de la grève des transports, en France et en Allemagne, qui a créé rappelons-le, des problèmes au niveau de l'Europe."



 La grève, dans le secteur des transports, celle des salariés d'EDF-GDF, notamment, a débuté, le 13 novembre, en France, contre le projet de la réforme des régimes spéciaux des retraites, souhaité, par le Président Nicolas Sarkozy, et nécessaire, selon lui, pour renforcer la concurrence, en Europe. Les opposants et les syndicats estiment que cette réforme aura une influence directe sur la situation financière de plus de 500.000 salariés du secteur public et de leurs familles. En Allemagne, la "Deutsche Bahn" (DB) et le puissant syndicat GDL, dans le secteur des transports, s'opposent, depuis le mois de mars, sur la question des salaires. Il s'agit du plus long conflit du rail dans l'histoire du pays.



La grève a créé des centaines de kilomètres de bouchons sur les routes allemandes. Le Ministre allemand des transports a déclaré que cette grève aurait des répercussions sur l'économie du pays. Tout cela préoccupe de plus en plus l'Union européenne. Certains analystes estiment, même, que les répercussions que pourraient avoir les mouvements sociaux sur l'économie européenne ne seraient pas sans effet sur les acquis politique de l'Union, entre autres, sur le Traité simplifié qui doit remplacer la Constitution européenne. A ce propos, des dirigeants européens, comme le Premier ministre britannique, Gordon Brown, et le Président français, Nicolas Sarkozy, qui sont conscients de l'impopularité du texte, pensent qu'un referendum sur le sujet pourrait s'avérer dangereux. Les opposants prônent, au contraire, la voie référendaire.



Or, les problèmes économiques pourraient empêcher la convergence politique. En France, par exemple, l'opposition pense que la forte concentration du gouvernement sur la politique étrangère relègue les problèmes liés au pouvoir d'achat et à l'économie au second rang. Reste à savoir si oui ou non les institutions européennes, et, surtout, les cols blancs de Bruxelles, apprécient, dans le fond, le droit de grève.

ALTERINFO

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 17-11-2007 à 22h07

 La censure des médias version Sarkozy Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

de

L'auteur de ce blog n'est pas naïf : les pressions politiques sur les médias ne datent pas de l'arrivée de Nicolas Sarkozy au premier plan de la scène politique. Néanmoins, ses agissements vis à vis des médias sont édifiants. L'excellent Jean-Marc Manach en dresse une liste, réalisée pour le compte des cahiers du Canard Enchaîné.
Un Observatoire de la censure ? Belle initiative. En vrac, voici les pressions et actes de censure recensées :



1. Paris Match, août 2005, les photos de Cécilia Sarkozy et Richard Attias

2. France 2, octobre 2005, les auteurs du livre "Sarkozy ou le destin de brutus", sont décommandés de deux émissions de la chaîne.

3. Le documentaire, produit pour France 2, Sarkozy mot à mot”, ne sera jamais diffusé.

4. CANAL+,
novembre 2005, le cabinet de Nicolas Sarkozy demande à la direction de Canal + une cassette de l’émission “Nous ne sommes pas des anges” : une invitée a dressé un parallèle entre le couvre-feu annoncé par Dominique de Villepin la veille et celui de Papon en octobre 1961. L'émission n'est pas censurée.

5. Décembre 2005, Le Monde : Plantu reçoit un courrier de protestation des mains d'un policier. sarkozy n'apprécie pas d'être caricaturé une mouche autour de sa tête. Le lendemain, Plantu lui en ajoute deux.

6. Février 2006, Europe 1 : Jean-Pierre Elkabbach, demande par téléphone à Nicolas Sarkozy son avis sur le journaliste chargé de suivre la campagne de l’UMP.

7. Septembre 2006, La Tribune. Le quotidien devait titre sur un sondage révélant que les promesses économiques de Ségolène Royal étaient jugées plus réalistes que celles de Sarkozy. Le sondage sera amendé.

8. En mars 2007, dans son émission “A vous de juger”, Arlette Chabot ne parle pas de la polémique naissante sur les frais de réfection “offerts” par un promoteur immobilier à Sarkozy pour son appartement de Neuilly.

9. Mars 2007, France 3 . Sarkozy, déçu de l'accueil qui lui est réservé en coulisses s'emporte contre la direction de la chaîne.

10. Avril 2007, Serge PORTELLI se voit refuser la publication de son ouvrage sur le bilan de Sarkozy au Ministère de l'Intérieur, au motif que son livre est "mauvais". L'éditeur Yves Michalon est un ami personnel du Président.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 17-11-2007 à 21h53

 Lagardère, Sarkozy et la république bananière Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 



VIDEO EN BAS DE PAGE

La scène s'est déroulée le 25 octobre dernier mais elle nous avait échappé. Un aimable correspondant nous a alerté sur cette vidéo tournée durant l'audition d'Arnaud Lagardèrepuisque vous avez parlé de l'aide que vous a apportée le ministre de l'Economie et des Finances de l'époque, M. Sarkozy, quelle fut cette aide ?" Réponse de Lagardère : "Alors, on a droit à un joker ici, hein, non ? un seul ? eh bien, je veux bien appeler le public, appeler un ami, demander un 50/50, moi je sais pas... Je fais ce que vous voulez mais, très franchement, je préfère ne pas répondre à cette question." Eclat de rire général. Non mais on rêve ! devant la Commission d'enquête parlementaire à propos de l'affaire EADS. L'échange reproduit est proprement hallucinant. Jérôme Cahuzac, député socialiste, l'interroge ainsi : "

Voilà un homme qui a retiré un bénéfice de deux milliards d'euros de la revente de ses actions EADS et sur qui pèsent de lourds soupçons de délit d'initié : il a vendu deux semaines après qu'un document interne alertait les dirigeants d'EADS à propos des retards de livraison prévus pour les appareils A380, retards ayant déclenché, une fois annoncés publiquement, la dégringolade vertigineuse que l'on sait. Pour corser l'affaire, une réunion entre dirigeants s'est tenue le lendemain de l'envoi du document interne en question... mais sans qu'ils abordent le sujet, veut-on nous faire croire sans rire ! De la même façon que Lagardère ne plaisantait pas en déclarant : "J'ai le choix entre passer pour malhonnête ou pour incompétent, qui ne sait pas ce qui se passe dans ses usines", précisant qu'il fallait retenir la deuxième alternative. Ben voyons. Dernier épisode en date, l'Autorité des marchés financiers, le gendarme de la bourse, a dénoncé un "délit d'initiés massif", concernant 1200 dirigeants. Tout ce monde-là, au plus haut niveau, et pas Lagardère ? C'est ce qu'il prétend, même s'il faut beaucoup de bonne volonté pour ne serait-ce que faire semblant de croire à ses sarko_doigt_point_balivernes. Ajoutons la circonstance aggravante que la lucrative opération de Lagardère a en partie été réalisée sur des fonds publics, la Caisse des dépôts et consignations y étant allée de 126 millions d'euros de perte après impôt. L'affaire est donc tout sauf anecdotique. Ajoutons que le Président Sarkozy a déjà présenté en public Lagardère comme son "frère". Et voilà donc cet homme que tout accuse, interrogé par un élu de la République dans le cadre d'une Commission parlementaire, qui se permet de plaisanter et refuse de répondre sur la nature de l'aide apportée par son "frère", justement, alors ministre de l'Economie ! Et le Président Sarkozy, qui ne cesse d'invoquer la transparence, qu'en dit-il ? On peut penser que des journalistes vont le questionner là-dessus. Ah pardon, non, personne ne le lui demande... Pauvres médias. Comme s'il était normal qu'un ministre aide personnellement un grand patron, fût-il son ami intime ! On croyait que les membres du gouvernement devaient s'occuper de l'intérêt général, non favoriser des intérêts privés... Alors comment Sarkozy a-t-il aidé Lagardère ? Dans une démocratie, on est tout de même en droit de le savoir ! L'homme d'affaires est-il si intouchable qu'il se permette de ridiculiser une Commission parlementaire et de l'envoyer bouler ? Non, Lagardère, vous n'avez pas droit à un joker ! Si nous étions encore dans une vraie démocratie, les parlementaires exigeraient une réponse. Là, ça fait rire tout le monde. Cette république est bananière, décidément.




NOTE DU VENGEUR

C'EST BIZARRE, ON ENTEND PAS LES MORALISATEURS DE LA FRANCE D'EN HAUT QUI VOCIFERE SUR LES PRIVILEGES DE CERTAINS, OU SONT PASSES LES AMES BIEN-PENSANTES DE L'UMP CRITIQUANTS LES NANTIS DE CHEMINOTS ?

 DEUX POIDS ET DEUX MESURES POUR LEURS AMIS ET CONTRE LES OUVRIERS PRENEURS D'OTAGES.


PEUT-ETRE QUE LIBERTE CHERIE VA MONTER AU CRENEAU POUR REMETTRE EN PLACE TOUTE CETTE RACAILLE EN COL BLANC COUPABLE DE METTRE LA FRANCE EN FAILLITE

A QUAND UNE MANIF EN TAILLEUR CHANEL ET SAC LOUIS VUITTON POUR DENONCER LES PASSE-DROITS DU "FRERE" DU PRESIDENT SARKO 1er

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 17-11-2007 à 15h49


|<< <<<  7   8   9   10   11  | 12 |  13   14   15   16   17   18  >>> >>|

Catégorie :
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 16-04-2006 à 08h39 | Mis à jour le 02-05-2010 à 02h38 | Note : 8.26/10