Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LEVENGEURMASQUE
levengeurmasque

Politiquement incorrect

Cheminot en colére de la politique libérale en France et ailleurs.

Des articles intéressants trouvés sur la toile, je n'ai aucune prétention journalistique, je laisse ça a ceux qui savent le faire.

Ah oui j'allais oublier, j'aime pas l'UMP et les ultra-libéraux.

"Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît." Michel Audiard

@

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- LES PREDATEURS DANS LE MONDE
- COUP DE BOULE
- UE, MEDIA, MEDEF
- POLITIQUE A LA FRANCAISE
- VIDEOS ET PHOTOS EN VRAC

5 DERNIERS ARTICLES
- Comment comprendre les agissements de certains
- vidéo pour les voyageurs
- Proglio (les copains et les coquins))
- Blog de Jacques (liens)
- Grippe A : Effets indésirables violents
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- Voyage de Sarko au Mexique, un cadeau empoisonné
- Comment comprendre les agissements de certains
- Au fait, combien gagne un sénateur ?
- Proglio (les copains et les coquins))
- vidéo pour les voyageurs
- le début de l’effondrement de "l’Empire américain"
- Rappel du cout de la guerre en Irak
- L'EXPLICATION
- Grippe A : Effets indésirables violents
- Blog de Jacques (liens)

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01020304050607
08091011121314
15161718192021
22232425262728
293031
<< Janvier >>

BLOGS FAVORIS
1.Sud-rail-cerbere
2.Las-ocas-cerbere
3.Archive-sergio-rosem
Ajouter levengeurmasque à vos favoris

LIENS FAVORIS
- denver limousine
- denver limo
- denver limousine
- streaming vf
- one piece streaming
 La mort à basse consommation Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

 


Les ampoules à basse consommation sont-elles aussi écologiques et inoffensives que les pouvoirs publics le prétendent ?

Trouvé chez aleth.over-blog.com/

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 27-05-2009 à 18h04

 Les croque-morts de l'économie mondiale Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Vendredi, les ministres des finances du G7, ce micro-groupe des plus riches économies de la planète, s'était réuni à Washington.

La photo est terrifiante. On dirait une convention de croque-morts.


"Les pays du G7 ont redit vendredi à Washington leur volonté de tout faire pour aider l'économie mondiale à repartir, délivrant un message optimiste selon lequel celle-ci devrait renouer avec la croissance avant la fin de l'année. Comme gage de leur engagement, les ministres des Finances des sept pays les plus développés ont promis d'injecter autant de capital que nécessaire pour maintenir la stabilité du système financier et de s'abstenir "d'ériger de nouvelles barrières" au commerce international, répondant ainsi aux inquiétudes des pays les plus pauvres. "Les données récentes suggèrent que le rythme du recul de l'activité de nos économies s'est ralenti et que certains signes de stabilisation apparaissent", écrivent les ministres des Finances des Sept (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Japon) à l'issue d'une réunion qui était destinée à assurer le suivi des engagements pris lors du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement du G20 début avril à Londres" (source Le Point)

info trouvée sur sarkofrance

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 04-05-2009 à 15h34

 Le côté obscur d’Hadopi Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Hadopi presque hadoptée… Profitons-en pour étudier les points d’ombre du texte. Avec l’aide du journaliste spécialiste du web Marc Rees, cette étrange nébuleuse passe au décryptage.

« Y a plein de mines dans ce texte, plein de trappes. Il est pourri jusqu’à l’os ». Telle est la sentence de Marc Rees, journaliste chez PCimpact et grand observateur des multiples péripéties de la loi Création et internet. Les législateurs pro-Hadopi ont profité du second passage de la loi devant le parlement pour glisser de nouvelles mines. L’internaute aura en effet l’obligation de veiller à ce que ces mails ou toutes communications électroniques ne transmettent pas des fichiers protégés par les droits d’auteurs (Art L. 336-3). Incroyable mesure puisque les messageries sont loin d’être le premier lieur d’échanges de fichiers illicites. (Art L.336-3). Marc Rees analyse :« On entre dans une logique où le titulaire de l’abonnement doit contrôler, tout contrôler. Comme ce n’est pas possible, il devra prendre appui sur le fameux logiciel de sécurisation – payant – et sur lequel transitera à peu près tous les échanges. Question ultime : qui contrôlera les contrôleurs ? » La loi s’est bien gardée de le dire.

Le schéma tel qu’il est voté implique que les ayants droit (producteurs de musique, vidéos, logiciels, jeux vidéos…) ont à leur charge la recherche des adresses IP d’utilisateur qui aurait téléchargé des contenus illégaux. Ils transmettent les adresses à l’Hadopi qui mandate les Fournisseurs d’Accès Internet (FAI) de leur dévoiler l’identité nominative du fraudeur. S’ensuit un message d’avertissement, puis deux et enfin coupure. Ça parait si simple…

 - JPG - 127.9 ko
© Oliv’

Téléchargez votre propre mouchard

L’un des points les plus obscurs de loi réside dans l’absence d’information sur ce fameux logiciel de sécurisation. Les dépositaires de la loi se sont bien gardés de préciser quoi que ce soit. En revanche, ils se sont empressés de réaliser un appel d’offre [1] (avec un cahier des charges tenu secret) pour désigner l’entreprise qui le mettrait en place. Rien ne filtre sur cette entreprise qui touchera prochainement le pactole afin de mettre en place l’usine à gaz qu’est l’Hadopi. D’avis d’experts, « l’entreprise doit avoir de nombreux capitaux pour être bien vus par les ayants droit ». Les plus gros chasseurs de pirates sont Thomson et Advestigo, firme qui vient de se faire racheter par Hologram industries. Cette charmante société s’occupe de placer des hologrammes sur nos passeports, les cartes de police française et sur les billets d’euros, un bon client !

À quoi servira ce logiciel de sécurisation ? Conscient pour de multiple raisons que les adresses IP relevées peuvent être chargées d’erreurs, l’État va préconiser le téléchargement d’un logiciel relié directement à l’Hadopi qui contrôlera –on ne sait pas comment, tous les fantasmes sont permis- ce qui transite par votre ordinateur. Ce logiciel fera foi de votre innocence. « Y aura deux comportements possibles, pronostique Marc Rees, soit vous êtes un bon père de famille et vous téléchargez ce fameux logiciel –disponible avant l’application de la loi-, soit l’Hadopi qui vous aura repéré une première fois vous sommera d’installer ce mouchard ».

Les FAI dans la ligne de mire

Autre ambition à demi avouée, le filtrage par les FAI. C’est-à-dire impliquer les fournisseurs d’accès dans la traque des internautes. Pour l’heure, les FAI sont contre. Selon un porte parole d’un de ces fournisseurs : « on a déjà du mal à filtrer les sites pédophiles, on ne va pas le faire pour défendre les majors. Et puis ça coute cher. Il faudrait qu’on investisse des dizaines de millions d’euros. On devrait reconfigurer les boitiers, les systèmes, bref c’est un chantier gigantesque puis surtout ça remet en cause le principe de neutralité du Net ». Selon Marc rees, les FAI sont le cheval de Troie des « hadopistes ». « Le filtrage est prévu dans la loi. N’importe quelle autorité judiciaire va pouvoir exiger d’un FAI qu’il mette en place un logiciel. Juridiquement ils le veulent. Ils ont l’arme, il ne manque que les cartouches. » Pour les zones wifi publiques, l’Hadopi pourra, par exemple, enjoindre Mc Donald de se servir d’un logiciel de sécurisation. On ne sait pas comment cela va fonctionner, on ne sait pas si ce sera un filtrage protocolaire (où par exemple l’accès aux réseaux Peer to Peer sera interdit) ou un filtrage de sites ad nominem considérés comme illicites ou parce qu’ils ont une mauvaise presse. Comme par exemple BakchichBakchich était, en effet, indisponible dans la grande bibliothèque de Marseille et ce plusieurs jours de suite et sans aucune raison valable… en a eu la regrettable expérience dans la plus belle ville du monde…

Comment va s’opérer la traque ?

L’Hadopi a promis 10 000 messages d’avertissement par jour. Soit 25 secondes de réflexion par adresse IP… On passe donc d’une traque artisanale à une traque de masse. La CNIL en 2005 avait refusé à des organisations représentants les ayants droit musicaux ( SACEM, la SCPP, la SDRM, et la SPPF ) un système de traque automatique des pirates présumés sur les réseaux Peer to Peer. Dans le projet, les chasseurs de pirates devaient transmettre aux internautes des messages d’avertissement via la collaboration des FAI. Advestigo, déjà dans le coup, se chargeait de la détection technique et les ayants droit devaient transmettre aux internautes des messages d’avertissement via la collaboration des FAI. Fin de non recevoir pour la CNIL. La traque automatique est qualifiée de « disproportionnée » et les FAI n’ont pas à conserver les données de leur client « pour le compte de tiers ».

La CNIL s’y était opposée pour deux motifs :
- Disproportion entre le caractère automatique de la traque et la cible

- Ne rentre pas dans l’attribution des FAI « l’envoi de messages pédagogiques pour le compte de tiers » et la conservation « des données de connexions des internautes ».

Mais en mai 2007, le Conseil d’État annule la décision de la CNIL. Selon PCimpact, « les magistrats ont estimé, selon les premiers éléments, que compte tenu du nombre d’utilisateurs du Peer to Peer, ce dispositif de contrôle automatisé était parfaitement proportionné au but recherché. À piratage de masse, action de masse ». Les FAI en revanche étaient écartés pour le moment de toute collaboration. En bref, la première grande étape de la riposte graduée est née.

Et aujourd’hui on en arrive à un dispositif qui se dit mesuré. Une sélection de 10 000 œuvres va servir d’hameçon pour choper les pirates. 5 000 anciennes et 5 000 récentes dont une partie sera régénérée toutes les semaines. « Y aurait une surveillance pour aller cracker les fichiers échangés sur les réseaux P2P grâce à des logiciels de recherche automatique. Suivra une vague vérification de savoir si l’œuvre a bien été téléchargé, on relève l’adresse IP et basta. Une fois que l’adresse IP est relevée, l’internaute qui n’a pas lancé le logiciel de sécurisation est pris dans un étau, il ne peut absolument pas se défendre. Chose gravissime, s’il fait appel au juge, on ne sait même pas si la procédure qui va être lancée sera suspensive. En clair, continuera-t-il à bénéficier de sa connexion ? Le texte renvoie à un décret le soin de définir cette question là » Encore un point d’ombre… dans la nébuleuse Hadopi.

Des criminels plus durs à pister

Dernier problème, et il est de taille, c’est l’impact d’Hadopi sur la cybercriminalité. « Le risque qui m’a été confirmé par des policiers travaillant dans ce secteur là. La surveillance globalisée du réseau pour traquer les échanges considérés comme illicite va générer le développement de nouveaux outils. Avec ce jeu de cache-cache, on va développer de nouveaux moyens de cryptage qui vont profiter à tout et n’importe quoi et notamment aux réseaux criminels ».

Pour d’autres renseignements, voir le site d’information du Net SVM


  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 04-05-2009 à 14h57

 Attaque de Sea Shepherd contre des baleiniers Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Le capitaine Watson de Sea Shepherd ne fait pas dans la dentelle, respect total pour ces protecteurs des baleines.

Un baleinier hors-la-loi coulé en Norvège

SkarbakkAu cours de la soirée du 23 avril, les commandos de préservation de l'environnement « Agenda 21 » se sont introduits à bord du baleinier Skarbakk à Henningsvaer au large des îles norvégiennes Lofoten. A l'aide d'une clé à molette, ils ont la valve d'arrivée d'eau salée qui permet de refroidir les moteurs. Ils ont ensuite ouvert les vannes et inondé la salle des machines.

Alors que le bateau s'enfonçait dans l'eau, les pompiers locaux sont arrivés avec des pompes, juste à temps pour empêcher que le bateau ne sombrât complètement. A ce moment, le bateau avait quand même été complètement inondé, détruisant les machines et installations électriques.

Ce sabotage représente d'importantes pertes pour les armateurs du navire norvégien et pour les investisseurs japonais qui étaient partenaires du propriétaire du Skarbakk

Les commandos de Agenda 21 laissèrent un message disant: "Nous sommes venus à Henningsvaer. Nous avons vu le Skarbakk. Nous avons coulé le fumier - Agenda 21".

Cela porte à 6 le nombre de baleiniers clandestins sabotés en Norvège. Ces attaques régulières ont porté les primes d'assurances à un tarif exceptionnellement élevé. Tous les baleiniers de Norvège sont obligés de payer une assurance de guerre pour continuer leurs missions de chasse à la baleine.

Nybraena 1992
Senet 1994
Elin-Toril 1996
Morild 1998
Willasen Senior 2007
Skarbakk 2009

Agenda 21 est un groupe secret qui tire son nom de la Conférence de 1992 pour l'Environnement des Nations Unies. Le Capitaine Paul Watson a déclaré à cette conférence que si la Norvège ne se pliait pas la loi internationale pour la préservation de l'environnement, Sea Sheperd coulerait leurs navires. Le Capitaine Watson supervisa le sabordage du Nybraena en 1992 et du Senet en 1994. A la suite de quoi, l'organisation secrète et anonyme Agenda 21 basée en Norvège prit sur elle de durcir la loi internationale contre les opérations de chasse aux baleines en Norvège.

"Nous ne savons pas qui ils sont, et nous n'avons aucune information préalable concernant leurs plans d'action" a déclare le Capitaine Paul Watson. "Mais nous saluons leur effort, ces lois doivent être renforcées et les baleiniers norvégiens sont en flagrante infraction de l'interdiction mondiale du braconnage de baleines. Nous sommes heureux que l'Agenda 21 ait repris le flambeau en 1996 en coulant l'Elin-Toril. Si je savais qui ils étaient, je leur donnerais une médaille. C'est toujours mieux de voir les citoyens s'occuper de ces affaires dans leur pays et les Norvégiens qui sabordent les baleiniers sont comme ces résistants qui combattirent les nazis en Norvège - des hommes et des femmes courageux qui défendent la vie face aux criminels de guerre. Dans la guerre des baleines qui a lieu aujourd'hui, ceux qui assassinent les baleines sont des criminels et ne valent pas mieux que les braconniers qui s'en prennent aux éléphants en Afrique. Sauf qu'en Afrique, on abat les braconniers".

www.seashepherd.fr/news.html

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 02-05-2009 à 17h39

  Hadopi, mon amie, ma chair et mon sang... Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 


 

Internet filtré, tous les ordinateurs surveillés par des mouchards qui espionnent tout ce qui s'y passe, une population soumise à des sanctions sans intervention judiciaire, sur une base totalement arbitraire fournie par des entreprises privées, avec très peu de recours possibles. Le tout sans aucun contrôle. HADOPI, mon amie...

Hadopi Big Brother

Imaginez qu'on vous propose, demain, de placer un boitier dans votre télévision. Les chaînes sélectionnées, les images projetées sur l'écran, de même que les sons ambiants seraient enregistrés : vos photos de famille, vos films de vacances, vos conversations personnelles, vos appels téléphoniques... Couplé à un GPS, ce système intelligent serait relié à un serveur central capable de détecter toute utilisation illégale de votre matériel. Et le gérant de ce système n'aurait aucun compte à rendre à personne. L'objectif ? Lutter contre la fraude à la redevance audiovisuelle. Accepteriez-vous ? Oui, car vous n'auriez pas le choix. Vos valeureux députés, ne reculant devant rien, ont déjà décidé pour vous.

Le gérant ?

Il s'agit de la "Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet", aussi appelée HADŒPI, et par voie de simplification : HADOPI. Celle-ci se voit, par la loi, attribuer le statut d'"Autorité Administrative Indépendante" : notion très pratique... puisque non définie. Son organisation, sa mission et ses pouvoirs dépendent exclusivement du texte qui la créée. Hadopi sera constituée d'un collège et d'une commission de protection des droits (CPD, oups...). Les missions seront réalisées par le collège, la commission exercera le pouvoir de sanction et mettra en oeuvre la riposte graduée. Les modalités de nomination au sein de ces deux entités ? Disons juste qu'à l'instar du CSA, le pouvoir en maîtrisera globalement la composition.

L'objectif ?

Protéger les auteurs et les créateurs. Rappelons juste - ne riez pas trop fort - que seuls ces auteurs et ces créateurs ne sont pas autorisés à saisir la Haute Autorité. Cette qualité étant réservée aux seuls "cessionnaires des droits d'exploitations patrimoniaux", organismes professionnels et sociétés de perception de droits. D'autant que la photographie est exclue du cadre de la loi et qu'un amendement attaque frontalement le droit d'auteur des journalistes. Cette loi aurait été écrite par les grands groupes économiques qu'elle n'aurait pas été rédigée autrement. Un hasard complet... et, surtout, un grand coup de chapeau à tous les artistes de l'Assemblée qui affirment sans rire que cette loi est faite pour défendre les auteurs !

Les moyens ?

Le filtrage d'Internet sur les connexions publiques, qui sera certainement dans un avenir proche généralisé à l'ensemble de la toile, comme l'a déjà évoqué Nicolas Sarkozy. Mais surtout, un logiciel espion sera installé sur la totalité des ordinateurs de France et de Navarre, afin de "prévenir l'utilisation illicite de l'accès à un service de communication au public en ligne ou de communications électroniques". Ne cherchez pas plus loin, toutes vos communications, publiques ou privées (messagerie instantanée, téléphonie, courriels...) seront espionnées. C'est nouveau, ça vient de sortir. Hadopi Version 2.0.

Les sanctions ?

La suspension de votre connexion Internet, à partir de votre adresse IP. Qu'importent les innombrables démonstrations prouvant que ce système ne tient pas la route une seconde. Il en sera ainsi. Mais qu'on ne s'y trompe pas. En français dans le texte, la loi Hadopi ne sanctionne pas directement le téléchargement illégal, qui est constitutif de contrefaçon, donc un délit. Elle sanctionne la détention de l'accès ayant permis ce téléchargement, nuance ! En bref, le téléchargeur - même sanctionné par l'Hadopi - pourra donc toujours être poursuivi pour ses actions de téléchargement illégal. Que celui qui comprend la pédagogie de la chose double-clique immédiatement.

Des contrôles, des recours ?

Aucun contrôle, à part peut-être l'avis consultatif de la CNIL, si on lui en donne les moyens. Toutes ces données hautement personnelles (donc sensibles) pourront être récoltées, transférées, stockées, analysées... selon le bon vouloir de nos "contrôleurs". Mais qui contrôlera les contrôleurs ? Aucun système n'est prévu. Ayez confiance... Un amendement proposant qu'un membre de la CNIL et qu'un représentant des utilisateurs siègent à l'HADOPI a été rejeté. Restons en gens sérieux... Les recommandations ne pourront pas faire l'objet de recours. Entendez par là que la Haute Autorité considère qu'elle ne peut se tromper. Dans le cadre de la suspension de l'abonnement Internet, il sera toujours possible de se rendre devant les tribunaux. Cette démarche judiciaire n'étant à priori pas suspensive du jugement (le Conseil d'Etat devra encore statuer), la plupart des procédures - encombrement des tribunaux oblige - ne devraient pas donner lieu à un jugement avant que la sanction ne soit terminée. Les coûteux recours sont donc pratiquement inutiles. Précisons, s'il en est besoin, que ce sera à l'usager de prouver que son réseau a été piraté. Bon courage.

Comme si c'était fait, sauf si l'Europe s'énerve (cf. élections dans quelques semaines)...Les auteurs de Science Fiction n'en reviennent toujours pas : les législateurs leur ont piqué leur business. De la pure... contrefaçon !

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 01-05-2009 à 09h09


|<< <<<  1   2   3  | 4 |  5   6   7   8   9   10   11   12  >>> >>|

Catégorie :
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 16-04-2006 à 08h39 | Mis à jour le 02-05-2010 à 02h38 | Note : 8.26/10